Lisbonne - Vidéo Ina.fr

Lisbonne

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)
video 23 mars 1980 2632 vues 52min 19s

Dans la série des émissions "Les grandes villes du monde", évocation de Lisbonne et son histoire à travers ses quartiers, monuments et places. Le documentaire prend comme points de départ deux séismes : celui de 1755 évoqué par Voltaire dans "Candide" qui ravagea la ville et celui de la Révolution des oeillets de 1974. L'historien d'art Jose Augusto FRANCA parle de la reconstruction de la ville après le séisme de 1755 : création d'une ville moderne avec une esthétique nouvelle, celle des Lumières. Lisbonne a alors acquis un nouvel esprit.Evocation de l'ère des grandes expéditions, l'époque où le Portugal, alors première puissance maritime du monde, "donne des mondes au monde", et développe le style manuélin (Tour de Belem et Monastère des Jéronimos).Le fado, intimement lié à Lisbonne, apparait au moment où le Royaume Lusitanien passait sous domination espagnole. Cette expression chantée de la 'saudade', à la fois nostalgie du passé et mélancolie du futur, est racontée par la chanteuse Amalia RODRIGUEZ. Parler de Lisbonne l'émeut profondément, elle ne peut en être séparée très longtemps.Dans ce documentaire, le parti pris est de filmer un quartier de Lisbonne actuelle et d'en faire remonter le passé. Ainsi la Place du Rossio, forum de Lisbonne depuis toujours, fut le point de départ de nombreux événements dans l'histoire de la capitale et notamment celui de la République de 1910. De la place des Restoradores, remontée de l'Avenue de la Liberté, promenade préférée des Lisboètes et des touristes, qui accueillit les marches triomphales des généraux Da COSTA, CARMONA puis celle d'António de Oliveira SALAZAR, dont la dictature a figé la ville et le pays pendant quarante ans.Le tramway lisboète nous amènent dans les hauteurs de la ville, jusqu'au Château Saint Georges, siège du triomphe des Chrétiens sur Les Maures au 12ème siècle.Evocation de Lisbonne et ses habitants comme sources d'inspiration pour les peintres et poètes de tout temps, de l'époque coloniale, du sens de la fête chez les Lisboètes et particulièrement ceux du quartier de l'Alfama, de Lisbonne îlot de paix pendant la Seconde Guerre Mondiale, de Calouste GULBENKIAN. Promenade dans les rues chics du Chiado, jusqu'à la rue Cardozo, théâtre du combat principal de la Révolution des oeillets le 25 avril 1974.Nuno PORTENS, architecte, évoque le développement et le devenir de Lisbonne. La Lisbonne moderne a tourné le dos à son fleuve et ses collines, diversifié son architecture et développé sa banlieue. Lisbonne se vide de ses habitants.Suite et fin de la visite sur la grande plage de Caparica, puis retour en ville avec la fête de Saint AntoineDe nombreux tableaux, gravures et estampes, des images d'archives sur la fin de la royauté, l'avènement de SALAZAR, la Révolution des oeillets et de nombreuses images des monuments, des places, des châteaux et des musées, du port, de la fête de Saint Antoine et des autochtones dans les rues illustrent cette émission en forme de dépliant touristique.

Émission

Les grandes villes du monde

Production

producteur ou co-producteur

France Régions 3, Pathé cinéma

Générique

réalisateur

Fernando Lopes

commentateur

Michel Beaune

interprète

Pierre Kast
Amalia Rodrigues

participant

Jose Augusto Franca
Nuno Portens

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies