Raymond Bernard, un grand cinéaste français - Vidéo Ina.fr

Raymond Bernard, un grand cinéaste français

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Raymond Bernard, un grand cinéaste français

Raymond Bernard

Archives du XXème siècle

video 29 avril 1979 3372 vues 52min 19s

Seconde partie de l'entretien avec Raymond BERNARD par Jean José MARCHAND qui s'est déroulé le 4 décembre 1973.Il aborde ici plus spécifiquement sa carrière de cinéaste en commençant par évoquer assez longuement le tournage de son film "Le miracle des loups ", 1924 : la représentation historique, les techniques de tournage, la gestion des figurants très nombreux, le personnage de Romuald JOUBE, le rôle de Louis XI joué par Charles DULLIN qui dirigeait alors le théâtre de l'Atelier, la difficulté posée par le dressage des loups. C'est aussi la première fois en France qu'un réalisateur a l'idée de faire écrire une partition musicale spéciale. Suite au succès du film, il tourne en Pologne "Le joueur d'échecs" avec les mêmes commanditaires et de nouveau Charles DULLIN ainsi que la troupe de l'Atelier. L'avènement du cinéma parlant occasionne un énorme bouleversement et un certain désarroi parmi les producteurs et les acteurs qui ne savent pas toujours utiliser leurs voix mais Raymond BERNARD réussit avec succès cette transition. Il réalise son premier film parlant en 1931, "Faubourg Montmartre" avec Gaby MORLAY et lance le projet "Les croix de bois" la même année d'après le roman de Roland DORGELES,sur une proposition de Bernard NATAN directeur de la maison Pathé à ce moment là. Il s'agissait de montrer la guerre dans toute son horreur, sans trahir l'esprit du livre. Le tournage a présenté de nombreuses difficultés, en premier lieu recréer l'atmosphère sonore de la guerre à une époque où le son en est à ses balbutiements. L'aide apportée par l'armée s'est avérée plutôt inutile contrairement à ce qu'il espérait car les jeunes soldats et officiers à sa disposition n'avaient pas fait la guerre et refusèrent de se remettre dans les conditions de misère de la guerre de 1914. Il évoque avec beaucoup d'émotion Charles VANEL dans le rôle principal et raconte, très ému, la réaction bouleversée du président Paul DOUMER à la première du film. En 1933, il adapte "Les misérables" avec André LANG, film que l'on peut considérer comme son chef d'oeuvre au point de vue de la mise en scène, qu'il adaptera en trois films en essayant d'être aussi fidèle que possible à Victor Hugo, en particulier pour le choix des acteurs. C'est ainsi qu'il prendra quelques "monstres sacrés" : Harry BAUR pour Jean Valjean, Charles DULLIN et Marguerite MORENO pour les Thénardier et Charles VANEL pour Javert et le film sera un succès énorme. En 1934, il change de genre et réalise un film comique : "Tartarin de Tarascon", avec RAIMU et le concours de Marcel PAGNOL au scénario. Raymond BERNARD évoque ensuite avec beaucoup de pudeur la période douloureuse de la guerre de 1940 à 1944, une partie de sa famille ayant été déportée et lui-même ayant dû se cacher dans le Vercors. C'est en hommage aux personne qui l'ont aidé qu'il réalise un film de souvenirs "Un ami viendra ce soir ". Il abordera ensuite tous les genres jusqu'à la réalisation de son dernier film en 1958 : "Le septième ciel". Enfin, il définit son goût pour un certain cinéma, "celui où le coeur peut s'exprimer".Photographies en noir et blanc : tournage "Le miracle des Loups" et portraits de Charles Dullin en Louis XI ; Charles Dullin dans "Le joueur d'échec" ; tournage "Les croix de bois" ; Affiche en couleurs des "Misérables" ; photo en noir et blanc de Raymond Bernard et André Lang ; tournage "Les misérables" ; tournage "Tartarin de Tarascon" ; Michel Simon dans "Cavalcade d'amour" ?.

Émission

Archives du XXème siècle

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française, Société francaise de production

Générique

réalisateur

Roger Ikhlef

producteur

Jean Jose Marchand

journaliste

Jean Claude Romer

participant

Raymond Bernard

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!