Georges Mathieu - Vidéo Ina.fr

Georges Mathieu

23 avril 1978 01h 25min 43s 4791 vues

Publicité

|
ou
|
2,99 €

Georges Mathieu

L'homme en question

23 avril 1978 4791 vues 01h 25min 43s

Paul GIANNOLI a invité le peintre Georges MATHIEU, célèbre pour son invention de l'abstraction lyrique, exposé de son vivant au Grand Palais.Autoportrait : Georges MATHIEU, créateur de nombreux sigles et logos officiels, (pièces de monnaie, timbres, vaisselle, médailles etc...), dessinateur d'usines, et peintre de renommée mondiale, se raconte : "Ma vie commence en 1944...". Il évoque l'importance de la mer pour lui, le rôle de la peinture dans sa vie : "un domaine qui n'appartient qu'à moi "," une revanche contre dieu ". Il explique sa théorie de "l'abstraction lyrique". En 1968, il se sent en désaccord avec les revendications des étudiants. En 1972, il donne des conférences sur l'augmentation de la criminalité, la perversion de la civilisation par la pornographie, la barbarie en Europe. Il se désole du manque de communication entre les artistes et la société. Il lit un texte qui revendique un système politique favorisant la création, la culture, les artistes, et fustigeant tout ce qui a été fait dernièrement en matière culturelle (les maisons de la culture, France Culture, France Musique, etc...). Le portrait de MATHIEU est illustré par : un reportage sur le vernissage de l'exposition de MATHIEU au Grand Palais (le 12/04/78), avec des commentaires du peintre sur ses tableaux, l'évocation de son amitié pour Georges POMPIDOU, ou l'explication de l'abstraction lyrique ; des extraits du film "Georges MATHIEU ou la fureur d'être" de Frédéric Rossif (1971).Lors du débat qui suit Georges MATHIEU, met plus en question qu'il n'est mis en question. Avec véhémence, enthousiasme, lyrisme, érudition, il dénonce, déclare, donne des appréciations sur les invités, critique les intellectuels maoïstes français, fait le procés de la Révolution Française, attaque l'idéologie marxiste comme la société bourgeoise, s'indigne contre le manque d'intérêt des politiques pour l'art, l'état déplorable de l'enseignement artistique en France, l'absence de politique culturelle à la télévision. Il revient sur "l'abstraction lyrique", courant artistique dont il est l'initiateur. Henri CAILLAVET, homme politique, Jean-Marie BENOIT, philosophe monarchiste, Henri LABORIT, biologiste, Roger CARATINI écoutent Georges MATHIEU et émettent quelques remarques timides.

Émission

L'homme en question

Production

producteur ou co-producteur

France Régions 3

Générique

réalisateur

Jean Daniel Verhaeghe
André Maurice

participant

Henri Laborit
Henri Caillavet
Georges Mathieu
Roger Caratini
Jean Marie Benoit

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies