Alexandre SOLJENITSYNE : la foi d'un écrivain - Vidéo Ina.fr

Alexandre SOLJENITSYNE : la foi d'un écrivain

Publicité

Alexandre SOLJENITSYNE : la foi d'un écrivain

Orthodoxie

video 25 déc. 1998 1892 vues 22min 56s

Jean-François COLOSIMO rend visite à Nikita STRUVE, écrivain et éditeur, dans les modestes bureaux à Paris, de la Maison d'Edition YMCA, qu'il dirige, pour l'interviewer sur Alexandre SOLJENITSYNE. - Nikita STRUVE souligne que YMCA a depuis le début été l'éditrice des oeuvres d'Alexandre SOLJENITSYNE en Occident, alors que ses oeuvres étaient interdites en URSS ; c'est Alexandre SOLJENITSYNE lui-même qui a demandé à YMCA, maison d'éditions chrétienne, d'éditer ses livres : le 1er fut "Août Quatorze" édité en russe. Puis le grand moment que fut "L'Archipel du Goulag"; plus récemment "Le grain tombé entre les meules" où il est question des relations conflictuelles entre Alexandre SOLJENITSYNE et les Etats-Unis. - Nikita STRUVE évoque ensuite sa première rencontre avec Alexandre SOLJENITSYNE, d'emblée celui-ci prophétisa l'effondrement du communisme et prévoyait de revenir un jour en Russie - ce qui avait laissé STRUVE sans voix... Ce personnage "hors normes" a connu de nombreuses épreuves : la 2ème Guerre mondiale, le Goulag, le cancer, la censure, l'exil, et aussi l'hostilité de beaucoup de ses concitoyens exilés. - Il analyse le rapport d'Alexandre SOLJENITSYNE avec la religion : il est très réservé sur ce problème car jadis il perdit la foi. Il eut la révélation de Dieu à travers les épreuves : le Goulag, la maladie. Son Orthodoxie, telle qu'elle se révèle dans "Le premier cercle" : une perspective "kénotique" : voie du dépouillement et abandon de toute volonté de puissance. - Dans "La Russie sous l'avalanche", livre pessimiste, Alexandre SOLJENITSYNE exhorte les Russes à conserver "leur force : l'Orthodoxie"; Nikita STRUVE est moins pessimiste qu'Alexandre SOLJENITSYNE sur le plan de l'Eglise orthodoxe russe, qui a souvent "collaboré" avec le régime communiste. - Nikita STRUVE évoque en quelques mots pudiques son amité avec Alexandre SOLJENITSYNE, "personnage transcendant" qu'on ne peut pas réduire à l'anticommunisme, c'est aussi un humaniste indissociable de ses livres ; STRUVE est fier d'avoir été son ami (2 photos de STRUVE et Alexandre SOLJENITSYNE ensemble). - Pour finir, STRUVE lit la "Prière" rédigée par SOLJENITSYNE.

Émission

Orthodoxie

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

réalisateur

Jean Pierre Bonneau

producteur

Nicolas Ozoline

participant

Nikita Struve

présentateur

Jean François Colosimo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!