Des trains pas comme les autres - Brésil - Vidéo Ina.fr

Des trains pas comme les autres - Brésil

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Des trains pas comme les autres - Brésil

Des trains pas comme les autres

video 28 août 1997 19251 vues 01h 29min 11s

Le voyage commence dans la gaité, en plein carnaval, dans un train (loué par une agence de publicité locale, avec danseurs sur la carrosserie) qui emmène une foule joyeuse à la campagne ; dans les gares d'arrêt et au terminus, orchestres, gens déguisés et danseurs accueillent les voyageurs. -Historique du pays, qui a une superficie de seize fois la France et est fort de 160 millions d'habitants. Illustrations des différentes périodes : depuis 1492 jusqu'à la proclamation de la République en passant par l'arrivée des Portugais puis de Napoléon. - Rio de Janeiro : les Portugais découvrent la baie en 1502. Historique off et visite de la ville avec sa fameuse statue du Christ, le vieux quartier de Santa Tereza où vit une classe moyenne de très petits revenus; le centre est le quartier des affaires. Des maisons coloniales subsistent, ainsi que des églises baroques. Jeunesse et harmonie raciale dominent dans la ville. Plans d'une des favellas (Rio en comporte 427), la favella de Rossinia. Malgré la volonté d'améliorer la vie dans ces endroits, l'insécurité règne (images d'un reportage sur la violence), ainsi que le manque d'hygiène; la vieillesse est abandonnée et l'espérance de vie est limitée. Images de jeunes jouant à un jeu dangereux : ils se mettent sur les toits des trains, risquant la mort. Images plus riantes des plages (Ipanema, Copacabana), des baigneurs, et off description de leur "caractère" (grand libéralisme en ce qui concerne les choses de la chair); leur passion : le football (jeu sur la plage, même de nuit). - On retrouve à la gare centrale de Rio le train de luxe Rio Sao Paulo (ou encore train des amants, car il ne circule que la nuit). DP de l'intérieur du train. - Sao Paulo : rapide historique et images de cette ville au mode de vie occidental. - Brasilia : capitale politique, elle est née du désert; Kubitschek l'a fait construire en 1000 jours; elle fut inaugurée en 1960. Bref historique avec illustrations, et visite (Place des trois pouvoirs, int. et ext. cathédrale, quartier des affaires, ultra-moderne). - Olinda est une petite ville dans laquelle on fête sans prétention le carnaval : la foule se déguise, les gens se peignent le visage, chantent, dansent, défilent dans les rues. - Recife : capitale régionale où là aussi se célèbre le carnaval avec les fameux "géants". - Bahia : historique, caractéristiques (forte minorité noire issue de l'esclavage de la canne à sucre, du coton, du café); c'est une ville de "petits métiers", où l'on vit dans la rue (images de vendeurs de café chaud ou de sucre de canne). Visite de l'église Saint-François où a lieu le service religieux et où, le mardi, on distribue gratuitement du pain et du lait aux plus pauvres. Images du cloître des Franciscains. Sur la plage, cérémonie d'adoration de la déesse de la mer : préparation des offrandes que l'on met sur la mer (fleurs, lettres...), danses rituelles. Autres images étonnantes : celles du culte des vibrations, sur lequel la Mère des Saints, vénérée, règne. Explications de cette cérémonie qui met en transes les participants. - Ouro Preto fut la capitale de l'or; des milliers d'esclaves y travaillaient. On raconte que l'un d'eux, qui fut affranchi, a fait construire l'église Sainte-Ephigénie. Plans aussi d'une autre église avec ses douze apôtres de taille humaine, et enfin d'une troisième dédiée à Saint-François. Images d'une locomotive à vapeur née en 1912, avec ses wagons de bois, qui roule à 40 kms/h. - Manaus : création du port en 1669. Pluie toute l'année. Beaucoup de poissons, que Manaus n'exporte pas. Plans des poissons du cru, dont des piranhas. DP ancien marché aux poissons, couvert, qui fut dit-on conçu par Gustave Eiffel. Manaus fut la capitale mondiale du caoutchouc, et des vestiges de ces temps fastueux subsistent : le palais et l'Opéra (nombreux plans qui font ressortir l'influence française, comme le plafond importé de France), où les plus grands artistes, dont Sarah Bernhardt, venaient se produire. Puis ce fut l'effondrement. - Promenade sur les petits bras du fleuve, où se nichent, dans la forêt, des villages. Les enfants offrent des bébés caïmans, un serpent des perroquets et un paresseux. Maisons du village, où chaque famille a des animaux : perroquets, paresseux, porc-épic... - Dans un autre village, les habitants ont incendié les champs et la terre est devenue stérile; plans du manioc, images de la nourriture de base : igname, poisson, volaille. Vie quotidienne des villageois (travaux durs, maison). Un homme fabrique des objets en bois.

Émission

Des trains pas comme les autres

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

réalisateur

Bernard d' Abrigeon

auteur de l'oeuvre pré-existante

Françoise Castro

producteur

François Gall

commentateur

François Gall

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies