Robert Badinter - Vidéo Ina.fr

Robert Badinter

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Robert Badinter

Bouillon de culture

video 11 avril 1997 8506 vues 01h 12min 38s

Bernard PIVOT reçoit le sénateur PS, Robert BADINTER. BERNARD PIVOT cite tous les livres à son actif dont "l'exécution" et "un antisémitisme ordinaire" qui vient d'être publié. Passionné de Justice, il répond aux questions de Bernard PIVOT sur la situation des avocats juifs pendant la Deuxième guerre mondiale sujet de son dernier livre, l'abolition de la peine de mort dont il est l'auteur et ses relations avec François MITTERRAND.- Robert BADINTER parle de ses recherches et de ses découvertes sur la situation des avocats juifs du barreau. Il raconte ses débuts dans la profession d'avocat. Il parle avec beaucoup d'admiration d'Henri TORRES. Il explique qu' il a mis dans la bouche d'Henri TORRES cette phrase qui est de lui "Plaider c'est bander, convaincre c'est jouir". - Bernard PIVOT dit son trouble à la lecture du livre "l'exécution". Robert BADINTER raconte le procès Buffet/Bontems qui s'est terminé par l'éxécution de son client Bontems pourtant innocent. Extrait d'un documentaire (INA, réa : Bernard Georges). Son militantisme pour l'abolition de la peine de mort date de ce procès. Extrait de son discours à l'Assemblée nationale en septembre 1981 après l'abolition de la peine de mort. Il pense qu'EICHMANN n'aurait pas du être exécuté mais enfermé à vie. Il parle de ses meilleurs discours et de sa passion pour l'éloquence dont il étudie l'histoire. Il montre quelques pièces de sa collection de textes juridiques.D'autres sujets sont débattus dont la corruption, l'indépendance de la magistrature et sa présidence au Conseil constitutionnel.- Extrait (INA) Au Palais de L'Elysée, le 21 mai 1988, voeux à François MITTERRAND. Robert BADINTER parle de son amitié pour l'ancien Président de la République et esquive les questions de Bernard PIVOT sur les relations de François MITTERRAND avec René BOUSQUET et les écoutes téléphoniques. Il dit ne pas souhaiter être procureur de vertu et critiquer un ami qui n'est plus là.- Il parle de sa passion pour l'éloquence et pense que la seule femme qu'il connaisse capable d'éloquence est Madame Margaret THATCHER.

Émission

Bouillon de culture

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

réalisateur

Michel Hermant

producteur

Bernard Pivot

participant

Robert Badinter

présentateur

Bernard Pivot

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies