La vie privée des écrivains - Vidéo Ina.fr

La vie privée des écrivains

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

La vie privée des écrivains

Apostrophes

video 04 févr. 1983 6603 vues 01h 12min 11s

Quelques photos tirées du "Guide des maisons d'hommes célèbres" illustrent le générique de début de l'émission. Pour discuter autour du thème "la vie privée des écrivains", Bernard PIVOT a invité sur son plateau plusieurs d'entre eux, auteurs de romans, journaux intimes, souvenirs, récemment parus. Philippe SOLLERS impulse la discussion quelquefois âpre, sur les relations hommes-femmes. Philippe SOLLERS parle de "Femmes", roman légèrement autobiographique où il commente la montée du nouveau pouvoir féminin à travers plusieurs portraits de femmes : le journaliste narrateur est une autre facette de lui-même, les femmes le font jouir (pas seulement sous sa plume), d'ailleurs la gestion de l'espèce lui parait être entre les mains des femmes... Jeanne FOLLY souligne que cette apologie des femmes est présentée de manière plutôt caricaturale, et que son livre, quoique provocateur est quelque peu simplet... SOLLERS la remercie, et essaie de décrire la guerre entre les sexes sur le mode comique du 18ème siècle. Gabriel MATZNEFF se reconnait dans le malentendu entre hommes et femme sur le mot "amour".Claude MAURIAC le trouve méchant et schématique sur certains portraits comme ceux d'ARAGON et de SARTRE. SOLLERS le défend sur BARTHES. A la fin de la discussion, SOLLERS se félicite d'avoir pu dire une "petite vérité" provocante ("la vérité a changé de vérité").Claude MAURIAC vient de publier le tome 7 de son journal "Le Temps immobile" : "Signes, rencontres et rendez vous" où il continue d'égrener ses souvenirs notés au jour le jour. Il se glorifie d'avoir été "Croix de feu", et constate qu'on a tous en nous un besoin d'ordre (droite), et de justice (gauche). Il parle des hommes importants de sa vie, Michel FOUCAULT, de GAULLE, son père... : il aime admirer et aimer. Jeanne FOLLY et Gabriel MATZNEFF apprécient sa sensibilité, et son sens de la fragilité du bonheur.Gabriel MATZNEFF propose le deuxième tome de son journal intime "L'Archange aux pieds fourchus" dont il parle ici brièvement. Pour lui, la littérature naît de cette tension entre l'ange et le diable. Il évoque MONTHERLANT. Jeanne FOLLY le trouve romantique et admire sa capacité à tomber amoureux.Enfin Jean Pierre TISON parle du livre de Marcel JOUHANDEAU, "Dans l'épouvante, le sourire aux lèvres", et raconte quelques anecdotes sur l'écrivain.

Émission

Apostrophes

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

réalisateur

Guy Seligmann

producteur

Bernard Pivot

participant

Philippe Sollers
Claude Mauriac
Gabriel Matzneff
Jean Pierre Tison
Jeanne Folly

présentateur

Bernard Pivot

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!