Germaine Tillion : 1ère partie - Vidéo Ina.fr

Germaine Tillion : 1ère partie

07 mai 1990 01h 22min 45s 12999 vues

Publicité

|
ou
|
2,99 €

Germaine Tillion : 1ère partie

Du côté de chez Fred

07 mai 1990 12999 vues 01h 22min 45s

Frédéric Mitterrand reçoit Germaine Tillion pour une émission en 2 volets. On imagine mal en voyant cette dame de 83 ans aux allures de "grand mère confiture", l'itinéraire de cette femme. Frédéric Mitterrand dit d'elle "Vous êtes tout ce qu'on peut admirer en France". - Ethnologue de formation, elle a la chance de se voir attribuer 2 séries de mission dans le Sud de l'Aurès. A 24 ans, elle quitte la France pour n'en revenir que le 15 Mai 1940. Ayant toujours éprouvé le besoin de voir ce qui est au delà de l'horizon et de "comprendre ce qu'on ne comprend pas", son séjour en Algérie lui apporte outre des connaissances, une faculté d'introspection. Forte de sa connaisaance de la vieille paysannerie Française, elle apprend beaucoup de choses auprès des gens des Aurès; d'abord à écouter, puis à mesurer les degrés de la misère.Plus tard au moment de la guerre d'Algérie, son expérience l'aidera à comprendre que le malheur était dans les deux camps. - En 1938, elle fait un séjour en Bavièreet perçoit la volonté d'agressivité de l'Hitlérisme. On sentait dit elle un pays braqué vers la guerre. Avec une grande angoisse, elle ressent la France comme un pays innocent. - Mai 1940, elle fait ses bagages ignorant tout. C'est sur une route qu'elle apprend la demande d'armistice de Pétain. Vivant en zone libre, elle rentre très vite dans un réseau de résistance. Entre Février et Mai 1941, plusieurs de ses camarades sont arrêtés. Elle même sera arrêté en Aôut 1942, trahi par un prêtre qui s'était fait engagé dans la Gestapo dès 1940. - Elle passe plusieurs mois à Fresnes où elle découvre rapidement que l'on peut communiquer par les bouches de chaleur. Les interrogatoires se suivent. Elle dit non à tout. Classée,"Nuit et brouillard", elle est transférée à Aix La Chapelle. De là, c'est Ravensbruck qui l'attend. A son arrivée dans les camps, elle est d'abord frappée par une logique et un illogisme extraordinaires et surtout par un sentiment d'absurdité. "A partir du moment où l'absurde est analysé, vous êtes de sang froid".De la cruauté, elle ne veut plus parler mais à consigner tous ses secrets dans son livre "Ravensbruck".Elle a suivi le procès de ses tortionnaires, "des hommes que l'on peut recruter dans n'importe quelle société...Il ya eu un endoctrinement systématique". A sa libération, dans un état de douleur totale, elle apprend que sa mère avait été assassinée. - Consternée par la thèse des révisionnistes qui construisent un mythe insupportable elle regrette l'audience qui leur a été accordée. "L'état n'est pas chargé de promouvoir des mensonges". - Frédéric Mitterrand feuillette le texte de l'opérette qu'elle écrivit à Ravensbruck dans une caisse d'emballage. Pour accompagner Germaine Tillion durant l'émission, Frédéric Mitterrand a invité la chanteuse Hélène Delavault qui interprète des chansons écrites par un auteur Juif au cours de sa déportation.

Émission

Du côté de chez Fred

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

réalisateur

Michel Hermant

interprète

Hélène Delavault

participant

Germaine Tillion

présentateur

Frédéric Mitterrand
Lila Spiegel

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies