L'argent propre et l'argent sale - Vidéo Ina.fr

L'argent propre et l'argent sale

02 févr. 1990 01h 16min 32s 15857 vues

Publicité

|
ou
|
2,99 €

L'argent propre et l'argent sale

Apostrophes

02 févr. 1990 15857 vues 01h 16min 32s

BERNARD PIVOT reçoit aujourd'hui ANTOINE PINAY et sa biographe CHRISTIANE RIMBAUD, PHILIPPE BOUVARD, pour son livre "Contribuables, mes frères" et JEAN ZIEGLER pour son livre "La Suisse lave plus blanc" qui met en cause les banquiers suisses et l'avocat EDOUARD CHAMBOST pour lui apporter la contradiction. Un représentant des banquiers suisses avait été invité mais a refusé de participer à l'émission. - ANTOINE PINAY répond aux questions de Pivot, raconte quantité d'anecdotes avec beaucoup de bagoût (courte séquence d'archives sur la création du nouveau franc). - PHILIPPE BOUVARD prend la suite et explique ses motivations à écrire son livre (qu'il qualifie d'humeur et d'humour) : il a été "sous surveillance du fisc" pendant 10 ans. - JEAN ZIEGLER commence par assurer qu'il n'est pas contre son pays mais qu'il considère qu'il doit dénoncer l'amoralité des banques suisses qui "lavent" l'argent de la drogue. Maitre CHAMBOST lui reproche le fond de son livre et affirme que les chiffres cités sont faux. ZIEGLER réaffirme qu'il n'est pas anti-suisse mais qu'il est mécontent de certaines pratiques et regrette que son pays ne prenne aucune mesure pour la lutte contre la drogue. - C'est ANTOINE PINAY qui conclut l'émission en répondant à Pivot qui le remercie de s'être déplacé "quand on est jeune, il faut en profiter pour voyager" !

Émission

Apostrophes

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

réalisateur

Jean Cazenave

producteur

Bernard Pivot

participant

Philippe Bouvard
Antoine Pinay
Jean Ziegler
Edouard Chambost
Christiane Rimbaud

présentateur

Bernard Pivot

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies