[Les livres du mois] - Vidéo Ina.fr

[Les livres du mois]

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

[Les livres du mois]

Apostrophes

video 13 mai 1988 1922 vues 01h 20min 22s

Un cocktail particulièrement réussi pour cette 624ème émission, où Bernard PIVOT a soigneusement dosé un mélange d'invités des plus apte à produire les effets classiquement appréciés dans l'émission : l'américaine Patricia WELLS, exploratrice passionnée de "la France gourmande" (Flammarion); le psychanalyste Jean LAPLANCHE, éditeur des Oeuvres complètes de Freud et propriétaire-éleveur du Chateau de Pommard ; l'écrivain Georges-Jean ARNAUD, prolifique auteur de science-fiction et de romans policiers, qui évoque le monde de son enfance dans "Les Moulins à nuages" (Calman-Levy); l'impénitent Jean Edern HALLIER, lyrique divulgateur de ses "Carnets impudiques" (Michel LAFON); le florissant Philippe SOLLERS, avec "les Folies Françaises" (Gallimard).
- Ouverture gastronomique par un concert d'approbations masculines envers la réussite de Patricia WELLS, critique gastronomique émérite; les invités s'accordent à reconnaitre que bien des bonnes choses sont en train de disparaître ; quelques piques bien senties sont échangées sur la prééminence du Bordeaux et du Bourgogne, pour conclure que Madame Wells ne sait pas encore tout à fait boire, Philippe Sollers se chargeant de l'estocade final : "le guide madame demande à être amélioré du point de vue du vin, parce qu'elle sait manger, mais elle sait pas encore boire ". Pivot à Sollers "...pour commenter Joyce vous êtes meilleur qu'elle, mais pour aller déjeuner, je vais déjeuner avec elle, mais pas avec vous".
Jean-Edern HALLIER , insensible à tant de concupiscence verbale ("Ce n'est plus "Apostrophes", c'est Bonjour la France"), se targue d'être plus homme d'ivresse que de vin.
- Georges-Jean ARNAUD, plus de trois cents livres en trente-cinq ans et beaucoup de tact, retrace l'histoire de son grand-père issu d'une longue lignée de maréchaux-ferrants dans les Corbières. On s'enquiert du tomata, des recettes d'escargots, du sens de certains mots du terroir, et Laplanche conclut à l'unité de la civilisation du vin.
- Jean-Edern HALLIER, révoquant le roman actuel, glorifie le journal intime, concède un brin de regret pour les étoiles évaluant les prouesses de ses partenaires féminines ("5 plus l'infini pour Elisabeth B, que Sollers a évoqué sous le nom de Joan, mais la femme est un ciel étoilé!"). Laplanche tempère la fébrilité ambiante en rappelant que la normalité, c'est aussi le fiasco : l'assemblée quête l'avis de Patricia Wells.
Sollers conteste une affirmation d'Hallier sur son rôle à TEL QUEL, fait l'éloge de ses portraits (Duras, Beckett), mais refuse de débattre sur Antoine GALLIMARD. Pivot fait mine de ne voir là que masque pour de complices complaisances, et montre le spot publicitaire des "Carnets impudiques", rappelant que cette forme de publicité est en principe interdite.
- Philippe SOLLERS calme le jeu en se lançant dans un long résumé de son livre, s'attardant sur la forte probabilité de l'inceste entre Molière et Armande Béjard.
Il se voit reprocher d'avoir fait la part trop belle aux citations, tandis que Laplanche s'embarque dans un éloge intempestif de "Loi".
- Jean LAPLANCHE entreprend de décrire les difficultés inhérentes à la traduction des oeuvres deFreud, donne quelques exemples, pendant que Pivot endigue les tentations d'Hallier de donner son avis sur la psychanalyse, et que Sollers s'embrouille entre les divers cas cliniques rendus célèbres par Freud.
On notera tout au long des débats la fameuse maestria du maitre de cérémonies Bernard Pivot engagé à ne pas se laisser déborder par le turbulent duo Sollers-Hallier.

Émission

Apostrophes

Production

producteur ou co-producteur

Annonceur, Paris : Antenne 2

Générique

réalisateur

Jean Luc Leridon

producteur

Bernard Pivot

participant

Philippe Sollers
Jean Edern Hallier
Georges Jean Arnaud
Patricia Wells
Jean Laplanche

présentateur

Bernard Pivot

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies