Ils débutent et ils sont jeunes - Vidéo Ina.fr

Ils débutent et ils sont jeunes

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Ils débutent et ils sont jeunes

Apostrophes

video 06 mai 1988 2492 vues 01h 14min 19s

Bernard Pivot a réuni autour de lui des jeunes écrivains qui ont entre 16 et 29 ans. Seul Roger VRIGNY un vieux routier de la littérature se démarque d'eux et présente son livre "Le bonhomme d'Ampère"; ce titre se rapporte à la fameuse figurine des manuels de physique indiquant le sens du courant dans un champ magnétique ; pour lui, cette figurine symbolise la vie dans le sens ascensionnel ; le livre raconte en fait l'amitié entre deux jeunes garçons, l'un fasciné par l'autre et cherchant à s'identifier a lui. Débat entre les participants à propos des thèmes abordés dans ce livre : jeunesse, amitié, guerre. Les jeunes livrent leurs impressions sur ce roman. Christine AVENTIN éditée à 15 ans et demi pour son livre "Le coeur en poche" parle de ses débuts dans l'écriture et expose le sujet de son roman ; Pivot et Roger VRIGNY donnent franchement leur jugement. Thimotée DUBOC pour son premier roman "Drôles d'oisifs" définit le caractère de son personnage principal : sans ambition et sans scrupules. D'ailleurs il se sent proche de lui car il rêve d'être un oisif sans remords ! Pour Pivot ce livre est un éloge du badinage. Le roman de Martine ROFFINELLA, "Elle", traite d'un amour-passion entre un adolescent et son professeur de français, une femme ; Roger VRIGNY estime que celle-ci est une "salope" car elle s'amuse de cet amour ; il compare cette passion à celle écrite par une amie de Gide dans le livre "Olivia par Olivia" dans les années 50. Pivot remarque le style particulier du livre et l'importance numérique des adverbes et des adjectifs. Didier LE PECHEUR dans son roman "Le bord du monde" fait preuve d'une imagination débordante. Dans des scènes extraordinaires il raconte une guerre dans un pays imaginaire, créant un contexte exacerbant tous les sentiments. Il nous explique qu'il maitrise mal son imagination. Alain BONNAND dans "Les mauvaises rencontres" ne parle que de jeunes femmes. C'est un pur exercice littéraire avec un style d'une qualité très rare ; d'ailleurs il sait se faire son propre éloge, ayant une très bonne opinion de lui ! Marc BOULET accompagné de sa femme Gloire présente son livre "Dans la peau d'un chinois". Parti en Chine en 1986, il "change de peau", devient chinois, et parcourt la Chine incognito. Il raconte ainsi son aventure dans une Chine méconnue : les milieux de la drogue, de la prostitution ... photos à l'appui. Gloire raconte sa rencontre avec lui, lors de ses pérégrinations.

Émission

Apostrophes

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

réalisateur

Jean Luc Leridon

producteur

Bernard Pivot

participant

Roger Vrigny
Marc Boulet
Thimothée Duboc
Martine Roffinella
Didier Le Pécheur
Alain Bonnand
Christine Aventin

présentateur

Bernard Pivot

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!