Partager
Ajouter Acheter
04 mars 1988 27425 vues 01h 15min 48s

Cet Apostrophes "saignant" est consacré au "sang", décliné dans tous ses aspects, couleurs, fonctions et chatoiements et fantasmes.Jean-Paul ROUX, historien et professeur, présente son livre "Le sang, mythes, symboles et réalités". Il évoque le rôle... + de détails

Cet Apostrophes "saignant" est consacré au "sang", décliné dans tous ses aspects, couleurs, fonctions et chatoiements et fantasmes.Jean-Paul ROUX, historien et professeur, présente son livre "Le sang, mythes, symboles et réalités". Il évoque le rôle fondamental du sang dans la vie de l'homme et son ambivalence "la vie de l'homme ne peut pas s'expliquer sans le sang" : attirance-répulsion, le sang est pur-impur, masculin-féminin, bienfaisant et dangereux, le répandre peut être un crime ou un acte sacré ("le sacrifice est au centre de la religion" ). Il précise l'importance du rapport entre le sang et la notion de sacré ainsi que la relation entre la femme et le sang au plan historique. Plus loin dans le débat, il évoque le rapport de l'homme aux dieux, et le rapport du sang aux dieux, dans la mythologie ; il aborde la notion de sacrifice ; donne des précisions sur la mort du Christ en croix qui n'est pas un supplice de sang, bien que le sang apparaisse dans la souffrance : épine, clous, flagellation... Il fait une comparaison entre le supplice du Christ et la mort de LOUIS XVI, et développe cette comparaison. Il ouvre ensuite le débat sur le vampirisme qu'il considère comme une philosophie et un mythe contemporain ; il en précise les aspects philosophiques et symboliques : le mort, un "pauvre type" qui va être revivifié par l'absorption de sang, vie éternelle et vampirisme. - Jean HÉRITIER, à propos de son livre "La sève de l'homme : de l'âge d'or de la saignée aux débuts de l'hématologie", expose de manière détaillée la toute-puissance de la saignée dans l'histoire. Il apporte diverses précisions : pourquoi on se saigne, les traditions, les précautions et dangers, les critiques contre la saignée au 17ème siècle (MOLIERE). - Le docteur Charles MERIEUX, auteur de "Le virus de la découverte", évoque sa carrière de chercheur en médecine et ses activités : il a découvert aux Etats-Unis la fabrication du plasma ; pendant la guerre il a créé un centre clandestin de transfusion sanguine. Il fait un long exposé sur les problèmes de transfusion sanguine, et par ailleurs, évoque les questions de vaccination et en donne des exemples (Colombie, Inde...). Il apporte quelques informations sur les recherches en cours à propos du SIDA. - Pivot présente le roman "Lestrat le vampire" d'Anne RICE, une histoire de vampire contemporain et branché. - Petite facétie de Pivot qui porte un masque de vampire représentant son visage. - Pierre DARMON dans son livre "La malle à Gouffé", a mené une recherche historique sur cette fameuse affaire criminelle de la fin du 19ème siècle. Il s'agit de l'assassinat à Paris, en 1889, d'un huissier, Maître GOUFFÉ, dont on retrouve le cadavre à côté d'une malle dans les environs de Lyon ; il s'avère que GOUFFÉ était maître-chanteur, homme d'affaires véreux et proxénète. Précisions sur la popularité de la complice de l'assassin, Gabrielle BOMPART, les rebondissements de l'enquête, les incidents au procès (Photo NB des assassins). Pivot, pour introduire Jean-Michel NICOLLET, présente quelques couvertures d'illustrations de romans fantastiques parus chez Néo. NICOLLET parle de sa passion pour ce type d'illustration et commente les photos retouchées dont il est l'auteur, illustrant un recueil de nouvelles de Jean RAY, "Harry Dickson"; précisions sur cette technique de photos retouchées. - Pivot rend hommage à James de COQUET, grand journaliste et chroniqueur décédé au cours de la semaine.

  • Production
  • producteur ou co-producteur
    Antenne 2