Pendant la campagne électorale lisez des romans - Vidéo Ina.fr

Pendant la campagne électorale lisez des romans

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Pendant la campagne électorale lisez des romans

Apostrophes

video 07 mars 1986 4866 vues 01h 15min 26s

Bernard PIVOT conseille aux téléspectateurs de lire des romans pendant la campagne électorale et reçoit donc six romanciers dont les oeuvres n'ont pour seul point commun que leur date de parution. Anne GARRETA la plus jeune des participants, tire au sort le nom des invités qui parleront de leurs oeuvres.
Hervé CLAUDE qui aimerait séparer ses fonctions de journaliste de télévision et d'auteur a choisi de narrer dans "L'Enfant à l'oreille cassée" l'effritement d'un jeune couple français dans un pays imaginaire d'Amérique latine secoué par les convulsions et les violences tant climatiques que politiques.
Max GENEVE dans "Le Salon", offre sous la forme d'un roman policier, situé dans le contexte du Salon du livre, une fable à la limite du pamphlet sur les milieux littéraires.
Gilles LAPOUGE a situé l'action de son deuxième roman "La Bataille de Wagram" à l'époque napoléonienne et s'est amusé au jeu des références littéraires à travers les aventures d'un jeune lieutenant. Il explique pourquoi il a écrit si peu de romans et raconte l'anecdote qui est à l'origine de ce récit qui est aussi une peinture de l'ancienne Europe cosmopolite d'avant la Première Guerre mondiale. Gilles LAPOUGE reconnait qu'on peut voir dans cette oeuvre un roman historique.
Pierre MAGNAN a écrit un roman fantastique et policier intitulé "Les Courriers de la mort", fortement marqué par sa Provence natale. Il explique ce qui lui inspiré ce livre : une fente de boîte aux lettres à la porte du cimetière de Barles. Le personnage principal y creuse sa tombe... Des lettres mystérieuses arrivent et leurs destinataires meurent...
Anne GARRETA, 23 ans, dans "Sphinx", histoire de perversion et de perdition, s'est refusé à donner un sexe aux deux protagonistes qui s'aiment quoique séparés par de grandes différences culturelles. Bernard PIVOT y voit un livre sur la fascination des corps. Anne GARRETA l'a délibérement écrit dans un style classique du 17ème siècle, pour en faire une tragédie autant qu'un roman.
Jacques LAURENT, enfin, parle plus de l'écriture et de l'imaginaire que de son livre "Le Dormeur debout" qui met en scène un personnage ambigu d'écrivain, condamné à mourir pour des actes qu'il n'a peut-être pas commis.

Émission

Apostrophes

Production

producteur ou co-producteur

Annonceur, Paris : Antenne 2

Générique

réalisateur

Jean Luc Leridon

producteur

Bernard Pivot

participant

Gilles Lapouge
Jacques Laurent
Hervé Claude
Pierre Magnan
Anne Garreta
Max Geneve

présentateur

Bernard Pivot

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!