Carte blanche pour l'été : fête pied noir Enrico Macias - Vidéo Ina.fr

Carte blanche pour l'été : fête pied noir Enrico Macias

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Carte blanche pour l'été : fête pied noir Enrico Macias

Aujourd'hui madame

video 30 juil. 1981 5140 vues 01h 03min 13s

Reconstitution à l'initiative d'une téléspectatrice, Mme ORTEGA, d'un café pied-noir. Différentes personnalités du spectacle ou de la littérature sont regroupées par petites tables que viennent partager Martine CHARDON et Mme ORTEGA. Elles parlent d'abord avec G. BEILLAC, fondatrice et membre de "la famille HERNANDEZ", troupe théâtrale d'amateurs qui produisit plusieurs spectacles typiques de l'esprit pied-noir avant et après la guerre d'Algérie. Anne BERGER, Marthe VILLALONGA et Andrée BLOND, ex-vedettes de la troupe interprètent un extrait de leur 1ère pièce. Charlie de babel oued présente et commente plusieurs spécialités inspirées pour la plupart des cuisines nord Africaines ou orientales. Roland BACRI définit les spécificités du parler pied-noir tel qu'il l'a décrit dans son dictionnaire "le roro", dresse un portrait flatteur du pied-noir puis chante "quand il ne pleut pas à Paris ". Jean PELLEGRI évoque la vie rurale en Algérie et les rapports entre arabes et colons. Dans deux brefs reportages tournés lors d'un gala à Epernay, Enrico MACIAS chante "la France de mon enfance" et parle de sa nostalgie du pays. Il fredonne également différents extraits de chansons dont "Adieu mon pays" et "toi Paris ". Sur le plateau, son père, S. GHRENASSIA interprète avec son ensemble, plusieurs chants en arabe. Les guitaristes M. GESINA et F. GARBASI interprètent des airs espagnols et pied noir. Au cours de l'émission, nous voyons aussi un extrait "du coup de sirocco" d'Alexandre ARCADY.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies