Le pouvoir dans l'entreprise ou l'autogestion - Vidéo Ina.fr

Le pouvoir dans l'entreprise ou l'autogestion

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Le pouvoir dans l'entreprise ou l'autogestion

Les trois vérités

video 03 oct. 1973 1901 vues 01h 53min 41s

- VG défilé de manifestants / VG salle de travailleurs et délégués syndicaux au micro / PA travailleurs devant CRS / Michel BASSI? énonce le curriculum vitae de Mr CHALANDON / Question : "Vous êtes gauchiste ? Etes vous partisan d'une ouverture vers les Réformateurs, trouvez-vous normal le mode de financement des campagnes électorales ? Trouvez vous que l'UDR a joué pleinement son rôle, il a permis à ce régime d'être un régime parlementaire, en 1976 si la majorité avait à choisir entre GISCARD et CHABAN qui choisiriez-vous ? Quelle est la personnalité qui vous parait le plus près du Général De Gaulle ? Mr POMPIDOU met-il davantage l'accent sur les problèmes économiques, quel est l'homme politique vivant que vous admirez le plus, aue vous aimez le moins ? Depuis quand vous intéressez vous à la participation dans les entreprises? Est-ce que vous estimez que la majorité des députés UDR et de vos amis giscardiens sont acquis à la participation ? Est-ce que vous estimez que Mr CHEVENEMENT est représentatif / Mr CHEVENEMENT : "Mr CHALANDON est tout à fait représentatif / Altercation violente entre CHALANDON et CHEVENEMENT / MR CHEVENEMENT : "Avez vous de bonnes relations avec les gauchistes" Je suis partisan de l'alliance avec le marxiste, je ne pense pas que les pays de l'Est soient une référence exemplaire pour la démocratie. M. MITTERAND échappe à toute grande catégorie, a l'ENA il y a très peu de fils d'ouvriers qui peuvent y rentrer. Vous semblerait-il normal qu'il y ait un premier du PS / Disons que j'ai de l'admiration pour MR MITTERAND / Est-ce que de travailler dans le privé ne vous a pas géné ? Un mot qui résume bien l'auto-gestion c'est Mai 1968, en profondeur je crois que le mouvement de Mai 68 était socialiste / MR CHALANDON à MR CHEVENEMENT : "je constate que Mr CHEVENEMENT à tout de même exercé une activité privée", le portrait sociale démocrate (il cite deux passages) pour parvenir au socialisme, il y a deux recours, la force et ..." / Mr CHEVENEMENT explique : "Je ne reconnais absolument pas ces citations" / Mr CHEVENEMENT cite des exemples de licenciements de travailleurs : "En fait la démocratie en France ça n'existe pas, c'est la monarchie absolue, le problème peut s'exercer à trois niveaux, d'où vient l'autorité, à quoi sert-elle, comment s'exerce t-elle, le socialisme passe forcément par des transformations sur le lieu de production" / MR CHALANDON explique : "Tout est réglé, quelques grands mots, on agite et tout est rose, nous avons gagné depuis 25 ans une grande bataille qui est allée de la prosperité industrielle, la bataille que nous avons à gagner, les travailleurs sont des mineurs, il faut de l'imagination, il faut des ressources, une économie solide et la participation" - FILM : VG les ouvriers de Lip au travail / Commentaires off d'un ouvrier : "Pour la première fois je me suis senti un homme libre" - PLATEAU : Mr CHARBONNEL parle : "Les moyens choisis par le personnel se sont très vite situés en dehors de la légalité" / Mr CHEVENEMENT parle : "L'affaire Lip remet en cause le droit de propriété, les travailleurs de Lip ont une réaction d'auto-défense, Lip a montré que : le droit traditionnel, le droit de propriété, le droit de faillite étaient périmés ; CHEVENEMENT rappelle la scène : le jour où un huissier vient mettre les scéllés / Mr CHALANDON : "C'est difficile de parler de Lip parce qu'il y a une aventure humaine, si on oublie cette aventure humaine sympathique, il faut constater que sur le plan économique l'affaire Lip n'apporte rien ? Dans cette affaire il ne faut pas voir que le point de vue économique" / CHEVENEMENT commente la phrase de Mr MAIRE : l'illégalité d'aujourd'hui sera la légalité de demain, le droit à l'emploi de Lip est reconnu par l'ensemble des français" / Mr CHALANDON : "Deux problèmes : l'emploi et les responsabilités, la loi de 1866 prévoit l'indemnisation des ouvriers lorsqu'il y a faute de gestion" - FILM : Différents plans des ateliers de Lip et ouvriers au travail, armes égales / Krivine : "Citez moi un seul exemple où la police a été utilisé pour protéger les ouvriers contre les patrons" - PLATEAU : Mr CHALANDON : "Les occupations d'usine ne sont pas légales mais elles sont tolérées" / Mr CHEVENEMENT : "C'est M. MESSMER qui a décidé de faire intervenir les forces de police", il cite l'exemple d'une déléguée syndicale, nous sommes obligés de commercialiser les chemises fabriquées en dehors par les ouvriers / Mr CHALANDON : "Si j'ai bonne mémoire ce sont les ouvriers qui ont emporté des machines / Mr CHEVENEMENT : "Il est évident que l'on ne peut pas être à priori pour les séquestrations" / Mr CHALANDON : "On accepte la violence où on la refuse, dans le cas de Lip on peut la pardonner mais est-ce que l'agitation sociale est une action politique / Mr LEREDA (FO) : "FO ne peut être pour la séquestration et nous disons que si l'on avait appliqué la participation le conflit ne serait pas parvenu à ce point" / Délégué CGT rappelle l'exemple d'un directeur sequestré en 1968 : "Il ne faut rien exagérer, on a placé les travailleurs dans une situation où ils ne voient pas comment agir autrement" / Mr CHALANDON : "Le problème que nous évoquons à une grande importance" / M. GATTA du CNPF : "On vient de parler de séquestrations d'une affaire tout à fait banale" / Georges SEGUY, 16 Aout 1973 Besançon : "Lip a montré que si les patrons ne peuvent pas se passer de gimgembre, le problème de Lip est un problème de pouvoir mais celui qui le prendra sera obligé d'agir en patron" / Jacques FERRY, président de l'AGRET 10 Aout 1973 / CHALANDON : "On confond le pouvoir de direction et le pouvoir de contrôle, ce qui est important c'est qu'il y ait un pouvoir de contrôle des choses, ce pouvoir doit arriver à être partagé, à partir du moment où l'on admet qu'il y ait un pouvoir de contrôle sur la direction, on peut lui donner plusieurs formes / Mr CHEVENEMENT : "Lorsque Georges SEGUY dit que les travailleurs peuvent se passer de patrons, cela à plusieurs signification, qu'est-ce qui just

Émission

Les trois vérités

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

participant

Jean Pierre Chevènement
Albin Chalandon

présentateur

Alain Duhamel
Michel Bassi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies