Charles de Gaulle - Vidéo Ina.fr

Charles de Gaulle

Publicité

video 13 déc. 1965 17302 vues 29min 17s

Interview du général DE GAULLE, candidat à la présidence de la République, par Michel DROIT, entre les deux tours des élections présidentielles . - Question de Michel DROIT : Quelle idée se fait-il des Français ? - CDG : "Il se fait une idée très élevée de la FRANCE : elle est quelque chose de très grand, de très particulier. La FRANCE est une chose de très particulier, très considérable, très valable. Elle doit avoir un rôle à elle. Les Français font la FRANCE. Elle est les Français du moment. Les générations actuelles de la FRANCE. Ils en sont responsables". - MD : Les Français pensent qu'il s'intéresse beaucoup plus au rôle élevé de la FRANCE plutôt qu'aux problèmes quotidiens des Français. - CDG : Il n'a jamais dit "L'INTENDANCE SUIT". Les Français doivent être prospères. Il faut que le peuple français soit prospère. Rien ne l'occupe davantage que la prospérité nationale. Après la Libération, son Gouvernement a fait les lois sociales. Maintenant l'économie l'emporte car c'est ce qui conditionne le social. - Question sur le niveau de vie des Français. - CDG : " Depuis 7 ans, le niveau de vie a augmenté de 7% par an. Son Gouvernement a stabilisé les prix qui augmentent seulement de 2,5% par an. Le plan de stabilisation est fait. La monnaie ne bouge pas. Les paysans constituent un problème énorme. Il y en a de moins en moins en raison de l'industrialisation. L'évolution des paysans est attristante mais on doit l'accepter. Transfert d'une partie de la population de l'agriculture à l'industrie. Autrefois c'était l'agriculture de subsistance, maintenant il faut produire et surtout vendre. Paysans et ouvriers veulent vivre avec le progrès chez eux. Rappelle la loi sur le fermage. Il a fait la loi d'orientation agricole. Pour soutenir les marchés agricoles : 2 milliards de nouveaux Francs. Pour le social : 7 milliards de NF. Le Vème plan prévoit que tous les revenus des Français doivent augmenter et ce sont les revenus agricoles qui doivent augmenter le plus. - A propos de l'Enseignement : l'enseignement agricole, il y a de plus en plus de professeurs. L'enseignement général, c'est un problème capital de l'intérêt national. Il faut construire des écoles. 17% du budget est consacré à l'Enseignement. L'oeuvre n'est pas terminée mais le plus important est fait. - A propos du téléphone et des autoroutes / à propos des logements et l'effort fait par le Gouvernement. Parle de la recherche scientifique et du budget qui lui est consenti. A fait sa tâche avec un Gouvernement et un parlement stables."

Émission

Campagne électorale officielle : élection présidentielle 2ème tour

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

participant

Charles de Gaulle
Michel Droit

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies