Entretien avec Jean Marie Le Pen - Vidéo Ina.fr

Entretien avec Jean Marie Le Pen

15 sept. 1996 12min 04s 16857 vues

Publicité

Entretien avec Jean Marie Le Pen

Dimanche soir

15 sept. 1996 16857 vues 12min 04s

Christine OCKRENT reçoit Jean Marie Le PEN, président du Front National. Invité initialement pour réagir au projet de réforme de mode de scrutin qui lui serait éventuellement favorable, Jean Marie Le PEN est interrogé aussi sur ses propos sur l'inégalités des races qui ont suscité une polémique cette semaine. Il est question aussi du discours de Jean Marie Le PEN à Marseille, lors de la manifestation qu'il a organisée hier pour protester contre l'assassinat du jeune Nicolas.L'entretien est très houleux, Jean Marie Le PEN ne laisse pas parler Christine OCKRENT, l'attaque personnellement. Il débite son discours sans tenir compte des questions qui lui sont posées.- Jean Marie Le PEN, maintient ses déclarations "races plus ou moins égales". Cite un texte de Jules FERRY qui parle de "race supérieure".- Je ne suis pas ici dans un procès. Vous voulez m'empêcher de parler... vous êtes un des tiroirs du complot... d'ailleurs votre mari Mr KOUCHNER ne s'est pas gêné pour dire publiquement ce qu'il pensait... Vous êtes la femme d'un ministre socialiste il faut que ça se sache.- Je respecte l'article 2 de la constitution qui dit notamment qu'il ne faut pas faire de discrimination sur l'opinion des gens.- Cite FOUQUIER TINVILLE.- Les doctrines racistes que l'on me prête tiennent en une phrase qui est la réponse à une question piège tendue par l'un de vos confrères.- Me traiter de raciste, je considère que c'est une insulte...- Propos de la Grande Motte... Il ne fallait pas leur donner cet écho...réponse à une provocation de journaliste... Opération Carpentras est une machination politique...- Marseille, formidable, 10.000 personnes... La Gauche récupère bien, pourquoi pas nous.- ... je suis un homme honnête...- Le jeune garçon assassiné, pas par la haine de le Pen, par la haine... Fait de société... Véritable coupable n'est pas le jeune marocain (parie 50.000 frs qu'il l'est), mais la politique française... le responsable c'est JC.GAUDIN, maire de Marseille, ministre de la ville. Nous avons fait la manifestation à la demande de nos militants afin qu'ils expriment leur angoisse et leur colère... les obsèques ont curieusement été fixées le même jour que notre manifestation... le meurtrier appartient à la justice.- Cite article du journal France Soir de Vendredi.- Discours de Jacques CHIRAC à Auschwitz : l'hommage aux morts, c'est bien, mais il faut parler aussi des morts des goulags russes et chinois... parler de tous les totalitarismes, mais l'opinion de CHIRAC est à sens unique.

Émission

Dimanche soir

Production

producteur ou co-producteur

France 3

Générique

participant

Jean Marie Le Pen

présentateur

Christine Ockrent

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies