Partager
Ajouter Acheter
22 nov. 1998 637 vues 01min 38s

Quatre militants nationalistes corses ont été mis en examen, hier à Paris, et trois d'entre eux écroués, par le juge d'instruction Jean-Louis BRUGUIERE. Jean Castella, son épouse Stella CASTELLA, Jean-Philippe ANTOLINI et Patrice BRICHLER sont poursu... + de détails

Quatre militants nationalistes corses ont été mis en examen, hier à Paris, et trois d'entre eux écroués, par le juge d'instruction Jean-Louis BRUGUIERE. Jean Castella, son épouse Stella CASTELLA, Jean-Philippe ANTOLINI et Patrice BRICHLER sont poursuivis pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste". Les trois premiers, écroués provisoirement, sont mis en examen en marge de l'enquête sur l'assassinat, le 6 février 1998 à AJACCIO, du préfet de Corse Claude ERIGNAC, et Patrice BRICHLER, libre sous contrôle judiciaire, dans le cadre d'une procédure incidente. Dans l'enquête en Corse sur l'assassinat du préfet ERIGNAC, les enquêteur de la division nationale antiterroristes auraient en effet retrouvé chez le professeur d'histoire-géographie, Philippe CASTELA, dissident du FLNC Canal historique, un matériel informatique du même type que celui qui a permis de rédiger et d'imprimer le texte revendiquant l'assassinat du préfet.

  • Emission
  • 13 heures le journal
  • Production
  • producteur ou co-producteur
    France 2

mots clés