Partager
Ajouter Acheter
24 mars 1996 1083 vues 01min 36s

LES FORCES DE POLICE ONT EXPULSE CE MATIN A L'AUBE, LES QUELQUE 300 ETRANGERS EN SITUATION IRREGULIERE QUI OCCUPAIENT UN GYMNASE DU 11ème ARRONDISSEMENT. CETTE INTERVENTION A PROVOQUE UNE POLEMIQUE ENTRE LE PREMIER MINISTRE ET L'ABBE PIERRE. - ... + de détails

LES FORCES DE POLICE ONT EXPULSE CE MATIN A L'AUBE, LES QUELQUE 300 ETRANGERS EN SITUATION IRREGULIERE QUI OCCUPAIENT UN GYMNASE DU 11ème ARRONDISSEMENT. CETTE INTERVENTION A PROVOQUE UNE POLEMIQUE ENTRE LE PREMIER MINISTRE ET L'ABBE PIERRE. - Paris, 6h du matin : des gendarmes évacuent le Gymnase Japy. Les africains qui étaient à l'intérieur du gymnase sont introduits de force dans des cars de la police. - Interview Florence TRINTIGNAC, de "Médecins du Monde", à propos de cette intervention musclée de la police, les organisations humanitaires n'ont pas pu y rester pour assister les femmes enceinte et les enfants. - Les africains sont transférés au Centre de detention de Vincennes. - PM de l'abbé Pierre arrivant aux abords du centre, en compagnie de Jean Claude AMARA, de l'association "Droit devant" et d'autres membres d'organisations humanitaires, arrêtés devant une barrière de policiers. Interview de l'abbé Pierre : "ou bien le premier ministre Alain JUPPE savait qu'ils étaient prêts à être expulsés et il m'a menti, ou bien il ne savait pas et alors il n'a pas d'autorité sur son ministre de l'Intérieur. Dans ce cas qu'il laisse la place à d'autres...". - BT texte émis par le service de presse du Premier Ministre, avec en gros caractères le paragraphe : "aucun engagement de ne pas évacuer le gymnase n'avait pas été pris". - Car de la police, rempli par des ressortisants Maliens en situation irregulière. (En plateau, Benoît DUQUESNE annonce que l'abbé Pierre venait de déclarer que le Premier Ministre ne l'avait pas promis de ne pas évacuer le gymnase).

  • Emission
  • JA2 20H
  • Production
  • producteur ou co-producteur
    France 2