DISCOURS ROLAND DUMAS/JACQUES CHIRAC ET REMERCIEMENTS - Vidéo Ina.fr

DISCOURS ROLAND DUMAS/JACQUES CHIRAC ET REMERCIEMENTS

Publicité

DISCOURS ROLAND DUMAS/JACQUES CHIRAC ET REMERCIEMENTS

ELYSEE 95

video 17 mai 1995 7960 vues 18min 09s

**12H07 à 12H23** - Cérémonie d'investiture proprement dite de Jacques CHIRAC, nouveau président de la république française. Après être passé dans le Salon des aides de camps où le général FORRAY lui a remis les insignes de grand croix de la Légion d'honneur (NON FILME), Jacques CHIRAC arrive dans la salle des fêtes de l'Elysée où tout le monde l'attend. - Huissier entrant dans la salle des fêtes, précédant l'entrée de J CHIRAC. - J CHIRAC entre à son tour dans la salle où se trouvent alignés selon l'ordre protocolaire, les corps constitués, les amis et les proches de J Chirac. - On remarque Philippe SEGUIN et Edouard BALLADUR. - Jacques CHIRAC salue quelques personnes, il est un peu figé. - Il se place devant le micro installé à son intention. - Roland DUMAS, président du Conseil Constitutionnel commence alors son discours:"Monsieur le président de la République, Mesdames et messieurs...le conseil conseil constitutionnel a constaté après le deuxième tour des élections que vous avez recueilli 15 763 027 des suffrages,la majorité absolue des suffrages le 7 mai et il vous a proclamé président de la République française le 13 mai, à compter de la cessation des activités du président précédent.. Cette charge prend effet en cet instant...Les Françaises et les Français ont été heureusement impressionnés par les conditions dans lesquelles a été transmis l'exercice de la responsabilité présidentielle. Celles ci traduisent la continuité de la République et de l'Etat, et font honneur à notre démocratie..c'est le témoignage...d'un commun accord entre vous même et François MITTERRAND à qui j'adresse une pensée respectueuse et reconnaissante..C'est à vous Monsieur le président de la République qu'incombe désormais la plus haute charge de l' Etat. Je forme personnellement et au nom de tous les membres du Conseil constitutionnel, des voeux très chaleureux et très sincères pour la réussite de votre mission...Que la nation renouvelée et solidaire apporte dans le monde son idéal de justice et de paix...Ces voeux traduisent au delà des divergences naturelles et légitimes d'appréciation et d'opinion, l'aspiration profonde des Françaises et des Français...Vous êtes Monsieur le président de la République le garant de la vocation et du destin de la France..". - PL des canons devant les Invalides, 21 coups de canon retentissent (on n'entend pas clairement à l'antenne les 21 détonations). - Jacques CHIRAC reçoit alors des mains du général FORRAY le grand collier de l'ordre national de la légion d'honneur, présenté sur un coussin rouge vif. Jacques CHIRAC tenant le coussin observe quelques secondes le collier et le rend au général FORRAY. - Puis J CHIRAC signe le protocole le reconnaissant comme grand maître de la Légion d'Honneur, il se place devant le micro. Discours de Jacques CHIRAC, président de la République:"En ce jour où je prends la responsabilité d'assumer la plus haute charge de l'Etat, je me sens dépositaire d'une espérance. L'élection présidentielle n'a pas vu la victoire d'une France contre une autre, d'une idéologie contre une autre. Elle a vu la victoire d'une France qui veut se donner les moyens d'entrer forte et unie dans le troisième millénaire. Le 7 mai, le peuple français a exprimé sa volonté de changement. Je suis décidé à placer le septennat qui commence sous le signe de la dignité, de la simplicité, de la fidélité aux valeurs essentielles de notre République. Je n'aurai d'autre ambition que de rendre les Français plus unis, plus égaux, et la France plus allante, plus forte de son histoire comme des ses atouts. Je ferai tout pour qu'un Etat impartial, assumant pleinement ses missions de souveraineté et de solidarité, soit pour les citoyens le garant de leurs droits et le protecteur de leurs libertés. - Je ferai tout pour que notre démocratie soit affermie et mieux équilibrée, par un juste partage des compétences entre l'exécutif et le législatif, ainsi que l'avait voulu le général De Gaulle, fondateur de la Vème république. Le président arbitrera, fixera les grandes orientations, assurera l'unité de la nation, préservera son indépendance . Le gouvernement conduira la politique de la nation. Le parlement fera la loi et contrôlera l'action gouvernementale. Telles sont les voies à suivre. Je veillerai à ce qu'une justice indépendante soit dotée des moyens supplémentaires nécessaires à l'accomplissement de sa tâche. - Surtout j'engagerai toutes mes forces pour restaurer la cohésion de la France et renouer le pacte républicain entre les Français. L'emploi sera ma préoccupation de tous les instants. La campagne qui s'achève a permis à notre pays de se découvrir tel qu'il est, avec ses cicatrices, ses fractures, ses inégalités, ses exclus, mais aussi avec son ardeur, sa générosité, son désir de rêver et de faire du rêve une réalité. - La France est un vieux pays, mais elles est aussi une nation jeune, enthousiaste, prête à libérer le meilleur d'elle même pour peu qu'on lui montre l'horizon et non l'étroitesse des murs clos. Le président François MITTERRAND a marqué de son empreinte les 14 ans qui viennent de s'écouler. Un nouveau septennat commence. Je voudrais qu'à l'issue de mon mandat, les Français constatent que le changement espéré a été réalisé. - Je voudrais que plus assurés de leur avenir personnel, tous nos compatriotes se sentent partie prenante d'un destin collectif. Je voudrais que ces années, lourdes d'enjeux, mais ouvertes à tous les possibles, les voient devenir plus confiants, plus solidaires, plus patriotes et en même temps plus européens, car la force intérieure est toujours la source d'un élan vers l'extérieur. - Avec l'aide des hommes et des femmes de bonne volonté, conformément à l'esprit et à la lettre de nos institutions et, aussi, à l'idée que je me fais de ma mission, je serai, auprès des Français, garant du bien public, en charge des intérêts supérieurs de la France dans le monde et de l'universalité de son message. Vive la République! Vive la France!". - SUITE CHAMP SEQ

Émission

ELYSEE 95

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

journaliste

Daniel Bilalian
Bruno Masure

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies