INVITES PLATEAU : PIERRE TCHERNIA, JACQUELINE JOUBERT - Vidéo Ina.fr

INVITES PLATEAU : PIERRE TCHERNIA, JACQUELINE JOUBERT

Publicité

INVITES PLATEAU : PIERRE TCHERNIA, JACQUELINE JOUBERT

F2 Le Journal 20H

video 01 oct. 1994 1182 vues 05min 55s

PIERRE SABBAGH, pionnier de la télévision française et créateur du premier journal télévisée, est décédé d'un arrêt cardiaque. En plateau, JACQUELINE JOUBERT et PIERRE TCHERNIA évoquent la carrière et la personnalité de leur ami. - JACQUELINE JOUBERT : "Un soir, il était allé tellement loin (dans les horreurs), c'est passé sur l'antenne". - PIERRE TCHERNIA : "C'était à Cognacq, on était dans notre cabine à faire le commentaire off sur des images muettes. On passait à 21 heures, puis à 20 heures 30. Le grand apport du JT : on a commencé à plaisanter énormément. Il avait autour de lui (une équipe de gens) très différents. La divrsité à l'intérieur. Il faut rendre hommage à sa grande énergie, ... une telle vitalité qu'il courait dans les couloirs." - JACQUELINE JOUBERT : "Il achetait ce qu'il trouvait (en images), je me souviens d'une course à pieds en Suède... Quand je devais annoncer un film dramatique (il faisait des plaisanteries). C'était un espoir, un ami, un type très bien. Quand j'ai épousé Georges (De Caunes), l'adjoint au maire a fait un discours un peu bizarre... Tout le monde riait, c'était la vie même." - PIERRE TCHERNIA : "On était dans un mouvement perpétuel. il avait sûrement des défauts, ma mémoire les a balayé."JACQUELINE JOUBERT : "Il était ouvert à tout, c'est ça le talent qu'on doit avoir à la télé." - PIERRE TCHERNIA : "C'était un novateur dans un univers où tout était ouvert." - JACQUELINE JOUBERT : "On travaillait beaucoup..."

Émission

F2 Le Journal 20H

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

journaliste

Bruno Masure

participant

Pierre Tchernia
Jacqueline Joubert

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies