L'abbé Pierre - Vidéo Ina.fr

L'abbé Pierre

Publicité

L'abbé Pierre

L'heure de vérité

video 05 déc. 1993 9857 vues 51min 49s

Invité exceptionnel de "l'Heure de Vérité", l'abbé Pierre reçoit François Henri de VIRIEU et son équipe de journalistes à la halte d'Emmaus d'Esteville près de Rouen. Ses amis Albert JACQUARD et Bernard KOUCHNER sont présents au milieu des compagnons d'Emmaüs. Après une rapide biographie de l'abbé Pierre sont rediffusées les images de l'affrontement avenue René Coty entre les forces de police et le prêtre le 24/09/93. - Interrogé sur le problème des sans abris par Alain DUHAMEL, l'abbé Pierre revient sur les évènements du 24 septembre 1993.il redit que l'occupation du 41 avenue René Coty par des squatters était tout à fait légale et que la cour d'appel de Paris avait autorisé les occupants à rester 6 mois.Il évoque le coup de fil passé à son ami Albert JACQUARD pendant la nuit et son intention d'intervenir face aux forces de police qui délogeaient les squatters. - A propos de sa popularité médiatique il dit que c'est à la fois une arme et une croix. Il comprend les "suicides" de Brigitte BARDOT et déclare qu'il faut avoir une solide vie intérieure pour résister à la pression. - Parmi les solutions que l'abbé Pierre préconise pour venir à bout du probleme des sans abris en France il y a l'application de la loi BESSON qui permet aux associations de rénover des logements inoccupés, de les gérer jusqu'a leur restitution à leur propriétaire quelques années après. Cela pourrait parer aux urgences et permettre le logement de nombreuses familles. - Comparant la situation actuelle en France avec celle qui existait en 1954, l'abbé Pierre reconnait qu'il y avait au lendemain de la guerre 29% de mal logés en France et qu'actuellement il n'y en a plus que 9%.mais l'après guerre était une époque d'espérance et pour relancer l'économie on faisait appel à la main d'oeuvre étrangère.On a un peu vite oublié les circonstances dans lesquelles on a utilisé les travailleurs immigrés que l'on refoule maintenant. - A propos de la limitation de l'immigration il évoque les disparités nord sud et la nécessité pour les pays riches d'aider et d'accueillir les autres surtout ceux dont la vie est menacée comme en Algérie. - Henri TINCQ interroge l'abbé Pierre sur sa conception du sacerdoce et ses relations avec l'église. - l'Eglise ne se mouille pas suffisamment déclare l'abbé Pierre et quant à lui, il est premier de cordée plus que pasteur conduisant ses moutons à l'abattoir. - Il évoque la richesse passée de l'église et se révolte contre le faste déployé par le pape durant ses voyages."le Christ n'est pas venu en Cadillac, il est venu sur un âne." - A propos du pape il pense que tout souverain pontif devrait démissionner à 75 ans et se retirer du monde. - Interrogé sur la crise des vocations il fait l'historique du célibat des prêtres et ne met pas d'obstacle à l'ordination des femmes. -Il aborde le problème délicat de l'usage des préservatifs et déclare que l'idéal reste la fidélité mais que si celle ci n'est pas respectée il ne faut pas avoir la lacheté de ne pas mettre de préservatif. - A propos des déclarations de Charles PASQUA sur le rôle des écclesiastiques qui doit se limiter à leur sacerdoce ,l'abbé Pierre réagit en parlant de la situation des Kurdes réfugiés en France en danger de mort s'ils retournent dans leur pays. Il parle de la lutte pour le droit d'asile qu'il a menée avec un pasteur protestant, le pasteur STEWART. - Avant d'être interrogé sur ses rapports avec le monde politique et les grands problèmes de la société francaise par Jean Marie COLOMBANI, les images de l'abbé Pierre embrassant Simone VEIL pour l'inauguration de sa boutique en novembre 1993, sont diffusées. Jean Marie COLOMBANI revient sur les déclarations de Jean Marie Le PEN accusant l'abbé Pierre d'éructer et de ne pas avoir prévu la vague de froid et ses conséquences sur les SDF. L'abbé Pierre répond avec véhémence et mépris à ces propos évoquant la monstruosité du personnage et passe à autre chose comme lui suggère le journaliste. - Il parle de sa rencontre avec Hervé de CHARETTE en déclarant qu'il faut l'aider à pleurer de temps en temps mais le ministre du Logement qui ne voit que des statistiques est un homme sensible et compétent. - A propos d'un numéro spécial du journal VSD faisant campagne pour les compagnons d'Emmaus, l'abbé Pierre tient à affirmer que l'argent collecté ira à la fondation et sera utilisé pour des dons. - Interrogé sur l'aide humanitaire qui est, à l'heure actuelle, contestée et accusée de faire durer les guerres, l'abbé Pierre répond en disant que si on laisse mourir les gens les guerres finiront plus vite faute de combattants. Il cite son ami KOUCHNER qui lui a raconté que les enfants des guerres aussitôt soignés de leurs blessures ne pensaient qu'à reprendre le combat. - L'abbé Pierre se révèle très favorable à une intervention musclée contre les batteries serbes qui pilonnent Sarajevo.Il rappelle aussi que pour les gens de sa génération les Croates avaient laissé un très mauvais souvenir et maintenant ce sont les Serbes contre lesquels il faut se battre. - A la fin de l'émission l'abbé Pierre lance un appel à tous les Européens pour qu'ils allument une bougie le 1er janvier en signe de tolérance.

Émission

L'heure de vérité

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

réalisateur

Jean Luc Leridon

journaliste

Alain Duhamel
Jean Marie Colombani
Henri Tincq

participant

Abbé Pierre

présentateur

François Henri de Virieu

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies