L'Heure de vérité : Philippe de Villiers - Vidéo Ina.fr

L'Heure de vérité : Philippe de Villiers

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

L'Heure de vérité : Philippe de Villiers

L'heure de vérité

video 24 mai 1992 3532 vues 52min 07s

Invité de l'Heure de Vérité, Philippe de Villiers, député UDF et fondateur d'un nouveau mouvement politique "Combat pour les valeurs".Interviewé sur la politique par Alain DUHAMEL. - LA DEMISSION DE BERNARD TAPIE : "Ce n'est pas mon problème. Un ministre de la République a tort de parler de terrorisme judiciaire. La deuxième chose que je constate, c'est quand même que l'inculpation médiatique est venue avant l'inculpation -éventuelle- judiciaire. Je ne mets pas en cause les journalistes qui ont fait leur travail mais il y a un problème par rapport au secret de l'instruction. Il n'est pas normal que l'on soit inculpé dans les journaux alors qu'on n'est pas passé devant le juge d'Instruction. - LA CORRUPTION : "Elle n'est pas de gauche, elle n'est pas de droite, elle n'est pas du centre. C'est le pouvoir qui corrompt, ou l'approche du pouvoir. Donc il faut poursuivre ceux qui trichent, à gauche comme à droite. Pour Bérégovoy je dois dire quand même que lorsqu'on a eu comme directeurs de cabinet Boublir et Naouri -inculpés- et maintenant Tapie, il faut faire attention aux gens qui vous entourent. La société d'économie mixte telle qu'elle fonctionne est une des principales causes de confusion, d'ambiguïtés et de ce qu'on appelle les délits d'initiés. - L'OPPOSITION : "Premier sentiment : ras le bol du socialisme ! Deuxième sentiment : sentiment de manque. L'opposition est molle. "Combat pour les Valeurs" veut donner à l'opposition ce qui lui manque : combativité et convictions. Si l'opposition cohabite, nous perdrons l'élection présidentielle".- Interviewé par Ivan LEVAI sur la MORALE. - LE DRAME DE BASTIA-FURIANI : "Les valeurs morales pour moi c'est par exemple la responsabilité morale. [Déplore que personne ne se sente responsable moralement]. - L'AVORTEMENT ET LA LOI VEIL : "L'avortement c'est un crime. Il y a 15 ans on pouvait discuter. Aujourd'hui les scientifiques sont unanimes, le Comité national d'éthique dit "personne humaine potentielle". La loi Veil a échoué parce-que l'Etat, les collectivités, nous les Français, on n'a pas su offrir les alternatives affectives et maternelles à ce drame qu'est la détresse de la femme sur le point de mettre fin aux jours de son enfant. 1- L'Etat pourrait aider la mère, soulager la famille 2- Aider l'enfant qui est sans protection juridique 3- l'Etat a le devoir de diffuser dans la société une culture de vie et de faire en sorte que la société irrigue une civilisation de vie.Interviewé par Albert DU ROY. L'EUROPE ET LES CHEFS D'ENTREPRISE : "L'Europe de MAASTRICHT va être une Europe dirigiste, technocratique, bureaucratique. Polonais, Tchèques, Hongrois auraient dû rentrer tout de suite au Conseil européen". - Signature du LIVRE D'OR : "Soljenitsyne : ne mentez plus !".

Émission

L'heure de vérité

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

réalisateur

Jean Luc Leridon

journaliste

Ivan Levai
Alain Duhamel
Albert Du Roy

participant

Philippe de Villiers

présentateur

François Henri de Virieu

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies