Partager
Ajouter Acheter
15 sept. 1990 2770 vues 43min 37s

Pour répondre à l'intervention des forces irakiennes à l'interieur de la résidence de l'ambassadeur de France à Koweit Ville, François Mitterrand a réuni un conseil des ministres restreint et donné une conférence de presse. - IN Pascal Guimier a... + de détails

Pour répondre à l'intervention des forces irakiennes à l'interieur de la résidence de l'ambassadeur de France à Koweit Ville, François Mitterrand a réuni un conseil des ministres restreint et donné une conférence de presse. - IN Pascal Guimier annonçant le début de la Conférence de presse. - François Mitterrand : " Vient de s'achever le conseil restreint que j'avais convoqué et qui avait pour objet d'éxaminer la situation issue de la dernière agression irakienne à l'encontre de plusieurs ambassades ou résidences et particulièrement la résidence de l'ambassadeur de France à Koweit... Le conseil restreint a retenu les dispositions suivantes. Notre stratégie est l'embargo, tel est le mandat reçu par l'ONU. Il faut réussir l'embargo et ns ns y appliquons. Notre force navale ds le golfe a déjà intercepté un grand nombre de navires. Nous prétendons à l'efficacité. D'autres forces françaises se trouvent sur les territoiresde l'Arabie Saoudite ou sur le territoire des Emirats Arabes Unis. Mais j'ai tjs dit que je retenais l'hypothèse de nouvelles agressions de l'Irak et qu'il conviendrait d'y répondre. Il y a eu agression de l'Irak contre le Koweit et c'est l'origine de l'affaire. La 2ème agression a été la prise d'otages de citoyens de diverses nationalités. Et voilà qu'une nouvelle agression vient de se produire, elle vise la résidence de notre ambassadeur à Koweit City et les personnes qui s'y trouvaient au moment de l'agression. L'attaché militaire a été relaché, les personnels civils ont rejoint le lot des autres otages... Nous avons entretenu d'actives relations avec les pays qui ont des forces dans le Golfe. A cette dernière agression, il convient de répondre et nous avon décidé de le faire de la façon suivante: - Nous allons nous adresser au Conseil de sécurité ds 3 domaines, le 1er afin qu'il réponde sur la violation de la convention de Vienne. Nous saisissons le conseil de tous les faits observés de rupture ou de manquement à l'embargo afin qu'il définisse les moyens d'agir à l'égard de pays ou entreprises qui transgressent l'ordre international. Et nous voulons que le conseil de sécurité soit saisi de l'extension de l'embargo au trafic aérien. - Diverses mesures de caractère diplomatique vont entrer ds les faits. Les attachés militaires de l'Irak à Paris seront expulsés. Les agents des services de renseignements répertoriés qui sont membres de l'ambassade ou proche de l'ambassade seront aussi expulsés. Seront expulsés aussi 26 ressortissants militaires stagiaires, non opérationnels. Nous avons décidé l'interdiction de la liberté de circuler en dehors de Paris à l'ensemble du personnel de l'ambassade d'Irak. Mais ns ne prenons pas d'otages et les irakiens qui vivent en France ne font pas l'objet de mesures particulières. - Sur le plan militaire, nous avons décidé l'envoi d'une brigade aéro-terrestre composée de 3 régiments en Arabie Saoudite: 1 régiment d'hélicoptères de combat dont 48 hélicoptères et 1 100 hommes dé'équipage, 1 régiment blindé de 48 chars AMX 10 et d'autres moyens de transports, 1 régiment d'infenterie composé de 5 compagnies disposant de moyens anti chars et une compagnie du génie à quoi s'ajouteront une trentaine d'avions de combat émanant de l'armée de l'air chargés de la reconnaissance, de l'attaque et de la défense. Cela représente un peu plus de 4 000 hommes. D'autres part des dispositions sont prises pour qu'à tout moment nous puissions décider entre le Clémenceau et le Foch d'un ensemble de transports de moyens aériens selon les circonstances. Voilà pour l'essentiel. ". Questions des journalistes - Question Pierre Serrat (A2) sur la riposte française est-elle appropriée: "Arrêter immédiatement ? cela s'inscrit ds les hypothèses citées. Une agression par l'Irak s'est produite et nous répondons avec nos moyens. - Question RTL existe t'il un plan irakien: "l'invasion de l'ambassade est un test car je ne pense pas que l'Irak souhaite déclencher un conflit armé dont il sait que le résultat serait déterminant pour lui. Il est apparemment surprenant de penser que le pays qui a contribué à sauver l'Irak soit l'objet d'attaques de cette sorte. Nous sommes tjs tenus aux décisions du conseil de sécurité... - Question sur la rupture des relations diplomatiques avec l'Irak: "Il y a encore quelques moyens à garder en réserve car ns ne pensons pas être au bout de l'escalade. Nous avons encore bp de ressortissants français en IrakLeurs familles vivent ds l'angoisse et nous voulons pouvoir disposer de toutes les chances d'informations ou d'adoucissement de leur peine... - Question journaliste égyptien sur une éventuelle intervention militaire: "Cela dépend du degrés de réussite de l'embargo et de la mesure du risque pris par Saddam HUSSEIN. Qd nous aurons ces 2 données, nous pourrons répondre. Je spécule sur la bonne volonté des pays pour appliquer les sanctions économiques... - Question Libération sur la violation de l'embargo par les pays ou entreprise : "J'ai une liste de pays complaisants et ds la plupart des pays, y compris le nôtre, d'entreprises qui font des tentatives pour parvenir à rompre l'embargo au profit de leurs petites ou grandes affaires. Toutes ces entreprises paieront chèrement ce manquement à la solidarité nationale... - Question TF1 sur l'escalade du conflit: "On ne voit pas, par-delà l'embargo, quel signe venu de l'Irak nous permettrait d'échapper à un conflit armé. Tel que les choses vont du côté de l'Irak, on doit dire qu'il existe un esprit bélliqueux qui semble mal mesurer les risques. Nous devons nous y préparer.". - Question Radio Monte Carlo sur les rapports France Irak: "Il me suffirait de publier les lettres reçues par la plupart des pays arabes pour montrer à quel point l'ensemble du monde arabe a souhaité que la France contribue à arrêter l'enfoncement du front historique situé sur le golfe Arabo-Persique. Il s'agissait de l'Iran ds sa phase la plus intégriste. C'était l'Irak l'agresseur et cependant il a fallu le secourir."Question journaliste arabe sur efficacité de l'embargo: "La situation d'isolement géographique de l'Irak et l'embargo risque d'aboutir. Cela tente à dire à S Hussein que personne ne cherche à nuire à l'Irak mais qu'ils ont violé le droit international... - Question FR3 sur chance de réussite de l'embargo et attitude de S Hussein: "Il y a grand danger et la France doit veiller à ces intérets à la défense du droit . C'est un engrenage infernal du fait de S Hussein. Il faut de la volonté, du courage et des responsabilités et surtout ne pas avoir d'attitude provocante... - Question agence inter continentale sur l'attitude à avoir avec les ressortissants arabes en occident: "La France s'est comporté en ami du Monde Arabe. J'espère que le monde arabe pourra se resaisir et apporter une solution au conflit du Koweit. La France n'est pas ennemie. Le peuple irakien est un peuple ami dévoyé par ses responsables... - Question France Inter sur la position commune des européens: "R Dumas a demandé la réunion des ministres de l'UEO. La France saisira ses partenaires d'un sujet qui commande pour bp la preuve à faire par l'Europe des 12 de sa capacité à traiter des grands pbs de l'Heure... - Question Radio J Quelle position de la France si des attentats étaient perpétrés?: "Chaque question sera examiné en son temps. Nous ne pensons pas pouvoir disposer de la guerre ou de la paix sur un emportement sans avoir développé un plan d'action... - Question jPour répondre à l'intervention des forces irakiennes à l'interieur de la résidence de l'ambassadeur de France à Koweit Ville, François Mitterrand a réuni un conseil des ministres restreint et donné une conférence de presse. - IN Pascal Guimier annonçant le début de la Conférence de presse. - François Mitterrand : " Vient de s'achever le conseil restreint que j'avais convoqué et qui avait pour objet d'éxaminer la situation issue de la dernière agression irakienne à l'encontre de plusieurs ambassades ou résidences et particulièrement la résidence de l'ambassadeur de France à Koweit... Le conseil restreint a retenu les dispositions suivantes. Notre stratégie est l'embargo, tel est le mandat reçu par l'ONU. Il faut réussir l'embargo et ns ns y appliquons. Notre force navale ds le golfe a déjà intercepté un grand nombre de navires. Nous prétendons à l'efficacité. D'autres forces françaises se trouvent sur les territoiresde l'Arabie Saoudite ou sur le territoire des Emirats Arabes Unis. Mais j'ai tjs dit que je retena

  • Emission
  • Edition spéciale
  • Production
  • producteur ou co-producteur
    Antenne 2