Partager
Ajouter Acheter
20 oct. 1984 2740 vues 19min 07s

Cela fait 1 an, 54 parachutistes français du 1er RCP de Pau mourraient, ensevelis sous les décombres du Drakkar, un immeuble de huit étages de Beyrouth. - Images d'ARCHIVES : Beyrouth, 23 octobre 1983, ATTENTAT contre les Forces Multinationales ... + de détails

Cela fait 1 an, 54 parachutistes français du 1er RCP de Pau mourraient, ensevelis sous les décombres du Drakkar, un immeuble de huit étages de Beyrouth. - Images d'ARCHIVES : Beyrouth, 23 octobre 1983, ATTENTAT contre les Forces Multinationales de sécurité. [vue générale] des ruines / Secouristes portant civière sur laquelle se tord de douleur un homme : Omer Marie Magdeleine, militaire de carrière (adjudant chef), un des quinze miraculés du Drakkar. - PARIS, Hôpital du Val de grâce. Un ex-jeune appelé volontaire, Laurent HARTUNG, au chevet de son ancien adjudant, parle : il raconte qu'il est arrivé sur place cinq minutes après l'attentat et qu'il a assisté à son dégagement des décombres. interview de Laurent Hartung : est conscient qu'Omer Marie Magdeleine vit des moments durs ; il vient l'encourager, lui tenir compagnie. - PHOTOS couleur illustrant la carrière militaire du parachutiste Marie Magdeleine. - interview d'Omer MARIE Magdeleine, allongé sur son lit d'hôpital : se sent co-responsable, en tant que chef de section, de ce qui est arrivé ; n'a pas dormi pendant des mois à cause des cauchemars qui l'assaillaient toutes les nuits. [différents plans] d'Omer marchant, à l'aide de béquilles, dans L'Hôpital, achetant des journaux au kiosque... - interview du Professeur PAILLER, chef du service chirurgie : confirme que l'adjudant Marie Magdeleine a subi un traumatisme psychologique effroyable qui a marqué sa vie. - Kinésithérapeute faisant faire exercices de rééducation à Omer ; voix off lisant un texte écrit par l'adjudant aux familles des morts au Liban : leur explique notamment les mobiles profonds de l'engagement des volontaires. - Nousty, dans les Pyrénées Atlantiques (village où s'était installé la famille Marie Magdeleine). [vue générale] de la campagne béarnaise. La femme d'Omer et deux de leurs enfants à vélo sur une route de campagne. Interview de madame MARIE Magdeleine, visiblement très éprouvée, se souvient des images diffusées à la télé le jour de l'attentat, des cris de son mari ; est "tombédans les pommes" quand elle l'a vu à L'Hôpital. - interview de madame VIGNAULT LOUSTAU, à l'initiative d'un mouvement de solidarité et de soutien à madame Marie Magdeleine animé par un groupe de femmes chrétiennes. - Beau plan extérieur de l'église du village, son clocher, croix au premier plan. Chants de messe en off. [vue générale] du cimetière, prière pour les morts du Liban en off. Sortie de la messe au son des cloches. PR sur différents paroissiens (dont madame Marie Magdeleine bien que musulmane), vieilles commères, vieux. Interview de l'ABBE ARRISTOY, curé de Nousty : se félicite de l'intégration réussie de la famille Marie Magdeleine. - Retour au VAL DE GRACE. Omer MARIE Magdeleine a revêtu -pour la première fois depuis lattentat- son uniforme de parachutiste. Il se rend à l'église de L'Hôpital, et prie. - Fin de l'interview de sa femme, émue aux larmes, ne veut pas penser à l'avenir, "il faut qu'il s'accepte comme il va être".

  • Emission
  • Le magazine
  • Production
  • producteur ou co-producteur
    Antenne 2

mots clés