Partager
Ajouter Acheter
05 juil. 1989 2205 vues 19min 08s

Cette après midi Mikhail Gorbatchev et François Mitterrand ont accordé une interview exclusive à Christine Ockrent, Georges Bortoli et Jean Pierre Elkabach, dans la bibliotheque de l'Elysée. - Traduction simultanée par un traducteur officiel po... + de détails

Cette après midi Mikhail Gorbatchev et François Mitterrand ont accordé une interview exclusive à Christine Ockrent, Georges Bortoli et Jean Pierre Elkabach, dans la bibliotheque de l'Elysée. - Traduction simultanée par un traducteur officiel pour Mikhail Gorbatchev. - Question d'Elkabach à propos de l'irreversibilite de la Perestroika. Gorbatchev dit être encore plus certain de cette irreversibilite car la Perestroika est confirmé par les elections recentes au Congres du Peuple, ces elections sont une avancée immense ; il confirme qu'il n'y a pas d'instabilite car la politique de la Perestroika est celle proposée par le PCUS et d'autre part le Secretaire General a été elu President par le congres lors d'un vote à bulletin secret. - François Mitterrand affirme que "c'est un devoir pour les pays democratiques de contribuer à la Perestroika...C'est un mieux pour tout le monde...Si l'URSS eprouve des difficultées les pays qui souhaitent voir la reussite de la Peresroika doivent y contribuer. GORBATCHEV continue ainsi : l'essentiel pour les resultats de la Perestroika repose sur notre peuple, c'est nous qui savons ce qu'il nous faut. - Question de Ockrent sur la montée des nationalismes en URSS. Reponse de GORBATCHEV : Vous connaissez mon dernier discours, la 1ère partie etait consacrée à la constatation des inquiètudes, les 2/3 restant du discours etait un programme constructif soit 2 etapes de reforme politique qui portera sur les pouvoirs locaux, propositions solides qui permettrons de discuter, notre situation est unique et malgre ses cotes negatifs notre union existe depuis 70 ans, nous avons parcouru un chemin très long. Nous pensons que la solution est dans le developpement de l'union et de la souverainete des republiques sur les bases de la democratie par le vote d'amendements constitutionnels. - Question Elkabach sur les rapoorts entre Europe de l'Est et de l'Ouest. MITTERRAND intervient en rappelant l'interet des français pour l'opinion de Gorbatchev mais que le problème de la Perstroika "c'estleur affaire mais c'est aussi la notre, de même l'affaire des nationalites...Le processus de paix interresse la France autant que l'URSS. Le renforcement de la CEE peut contribuer au developpement du processus de paix...Beaucoup de choses nous sont communes". - Ockrent demande pourquoi ils n'ont pas fait de declaration commune semblable à celle sur le Liban pour la Chine. MITTERRAND repond en termes très diplomatiques "on peut tout imaginer...Nous avons les mêmes sentiments..." Il exprime ses "regrets" de voir le retour en arrière de la Chine et explique qu'ils n'ont pas eu assez de temps pour brasser tous les problèmes. - Question de Bortoli sur la Pologne et Walessa. GORBATCHEV parle des excellentes relations entre la Pologne et l'URSS, constate l'apparition de nouvelles representations politiques et se dit près à recevoir Lech Walessa. - Même question sur la Roumanie. GORBATCHEV refuse de faire la fiche d'identite de chaque pays et pense que le peuple roumain doit jjuger par lui-même. - Elkabach compare le mur de Berlin à une dernière Bastille. GORBATCHEV rappelle que beaucoup de choses sont nées en Europe après la 2ème guerre mondiale, y compris la guerre froide qui est maintenant tombée dans l'oublie, il estime que le Mur de Berlin n'est pas l'obstacle le plus rude pour la construction de la maison commune. MITTERRAND ajoute "ce que nous avons à faire en commun c'est batir une relation franco-soviètique solide, 2ème defendre la paix et le desarmement simultané, 3ème batir l'Europe en commun. - Question d'Ockrent à propos du MIG 23 qui s'est ecrasé en Belgique. GORBATCHEV regrette cet incident, dit avoir envoyé ses condoleances aux belges. - Enfin GORBATCHEV felicite chaleureusement les français pour le bicentenaire de la Revolution et dit être heureux de pouvoir partager cette commemoration.

  • Emission
  • JA2 20H
  • Production
  • producteur ou co-producteur
    Antenne 2, Europe 1