Droit à mourir : projet de loi - Vidéo Ina.fr

Droit à mourir : projet de loi

Publicité

Droit à mourir : projet de loi

19 20

19 20 Edition nationale

video 13 avril 2005 378 vues 02min 15s

Reportage. Le Parlement a tranché définitivement dans la nuit sur la fin de vie en refusant de légaliser l'euthanasie, mais en instaurant un droit 'au laisser mourir' qui permet d'arrêter un traitement ou de refuser l'acharnement thérapeutique lorsqu'un malade est condamné.Un commentaire sur images d'illustration alterne avec les interviews de Marie HUMBERT, mère de Vincent HUMBERT, de Jean LEONETTI, auteur de la proposition de loi, et de Marcel HOSS, association pour le droit de mourir dans la dignité.[Source : documentation France 3] Le Parlement a tranché définitivement dans la nuit sur la fin de vie en refusant de légaliser l'euthanasie, mais en instaurant un droit 'au laisser mourir' qui permet d'arrêter un traitement ou de refuser l'acharnement thérapeutique lorsqu'un malade est condamné. Les malades en phase terminale pourront décider d'arrêter leur traitement. Les personnes majeures pourront rédiger un testament de fin de vie au cas où elles seraient incapables un jour d'exprimer leur volonté mais cette avancée est jugées "très limitée" pour les associations. Marie Humbert (mère de Vincent décédé en septembre 2003) a assisté au débat sur la proposition de loi sur la fin de vie mais selon elle, le texte adopté ne règle rien. ---------------------------------------------------------------------------------------- SONORE MARIE HUMBERT : "A l'heure actuelle, si mon fils était encore, je n'aurais toujours pas de solution pour lui . La loi Leonetti qui passe n'est que pour les gens en fin de vie". ---------------------------------------------------------------------------------------- SONORE JEAN LEONETTI : "Beaucoup de malades ont peur de mal mourir. La mort est devenue médicale aujourd'hui. La plupart des gens meurent à l'hôpital et ils ont peur qu'on les prolonge artificiellement. Cette loi encadre bien la possibilité de traiter les gens pour les sauver mais de ne pas aller au-delà de l'obstination déraisonnable, quand il n'y a plus rien à faire, quand on n'est plus que dans l'artificiel ou la survie". ---------------------------------------------------------------------------------------- SONORE MARCEL HOSS : "Ce qui est regrettable c'est que ce document n'a pas force légale car il peut seulement être pris en considération si le médecin le veut bien"

Émission

19 20 Edition nationale

Production

producteur ou co-producteur

France 3, France 3 Bordeaux

Générique

journaliste

Magali Serre
Véronique Jan

monteur

Talat Mirfenderesky

participant

Jean Leonetti
Marie Humbert
Marcel Hoss

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies