Partager
Ajouter Acheter
07 févr. 2002 58941 vues 35min 45s

Pendant la guerre d'Algérie des viols ont été commis par les soldats de l'armée française. Après quarante ans de silence, les femmes violées et les témoins de cette guerre parlent.- le 26 novembre 2001 le général Paul AUSSARES comparait devant la ju... + de détails

Pendant la guerre d'Algérie des viols ont été commis par les soldats de l'armée française. Après quarante ans de silence, les femmes violées et les témoins de cette guerre parlent.- le 26 novembre 2001 le général Paul AUSSARES comparait devant la justice pour avoir vanter les crimes de guerre pendant la guerre d'Algérie dans un ouvrage écrit. Lors de son interrogatoire, il nie les viols de l'armée française pendant les interrogatoires.- Louisa IGHILAHRIZ, a été torturée et violée pendant la guerre d'Algérie. Elle explique pourquoi elle parle aujourd'hui.- Annick CASTEL PAILLER , marièe à un français communiste et sympatisant de l'indépendance de l'Algérie a été arrêtée et violée. Elle a porté plainte devant la justice en 1958. Le parachutiste violeur a été condamné à une peine de deux ans de prison avec sursis- Henri POUILLOT, ancien soldat de la guerre d'Algérie, a parlé dans son livre "La villa Susini" des viols commis dans les centres de tortures. Revenu à Alger dans cette villa, il rappelle les faits. Il dit que le viol était aussi bien un moyen de défoulement que de torture pour l'armée française.- L'historien Benjamin STORA ne pense pas que le viol a été planifié et organisé par la hiérarchie militaire.- Images d'archives de l'armée française dans les djebels.- Jacques DUQUESNE , auteur du livre "Pour comprendre l'Algérie" montre une photo remise par un soldat à la fin de la guerre d'Algérie. Une femme algérienne est nue entre deux soldats français.Il parle des violences qu'elle a subit.- Jean VULLIEZ qui a été soldat en Algérie parle des viols tournants- Le 22 novembre 2001, la cour d'appel a accordé une pension et le statut de victime civile de guerre à Mohammed GARNE nait d'un viol collectif. Il parle de son histoire. - Deux anciens combattants algériens, Abdelkader AHMANE et Abdelkader DJEBARI expliquent pourquoi les Algériens n'ont pas pardonné à la femme violée, même si elle a été une victime.- Le docteur SIGG psychanaliste et auteur du livre "Le silence et la honte" explique la raison du silence des soldats français sur leur actions pendant la guerre d'Algérie.- Louisa IGHILAHRIZ, Henri POUILLOT et Abdelkader AHMANE se rejoignent devant la ville Susini.Ils n'apparaissent dans aucun registre, ne figurent pas dans les archives. Rien, jamais ne permettra de les comptabiliser. Et pourtant, en Algérie, de 1954 à 1962, de nombreux viols ont été commis par certains soldats de l'armée française. En France, les aveux du général AUSSARESSES ont permis qu'un débat s'engage enfin au plus haut niveau sur la torture et les exécutions sommaires. Mais le débat sur le viol n'est pas encore ouvert. Tabous des tabous, l'histoire du viol reste à écrire. Pour Envoyé spécial, des victimes et d'anciens bourreaux ont accepté de témoigner. Ensemble, ils lèvent un coin du voile sur l'un des derniers tabous à la guerre d'Algérie.

  • Production
  • producteur ou co-producteur
    France 2