Marie Ange LAROCHE réclame que Jean Marie Villemin soit jugé pour le meurtre de son mari - Vidéo Ina.fr

Marie Ange LAROCHE réclame que Jean Marie Villemin soit jugé pour le meurtre de son mari

Publicité

Marie Ange LAROCHE réclame que Jean Marie Villemin soit jugé pour le meurtre de son mari

Face-à-France

video 21 janv. 1988 6459 vues 07min 49s

Invitée de Guillaume DURAND, Marie Ange LAROCHE, la veuve de Bernard LAROCHE, vient réclamer que Jean Marie VILLEMIN, qui a tué son mari, soit jugé. Rappel des faits : le petit Grégory Villemin, le fils de Jean Marie, a été retrouvé assassiné et noyé dans la Vologne le 16 octobre 1989. Les soupçons se sont portés d'abord sur le cousin de Jean Marie Villemin, Bernard Laroche, qui a été inculpé, incarcéré puis finalement relâché. Mais le père de l'enfant, persuadé de la culpabilité de son cousin, l'a tué d'un coup de carabine. Plusieurs points sont abordés :1) La libération de Jean Marie Villemin : Marie Ange LAROCHE ne comprend pas que Jean Marie Villemin ai été libéré avant d'être jugé : "c'est scandaleux... c'est honteux, j'avais confiance en la justice et maintenant je suis déçue".2) A propos de l'argent : elle assure n'avoir rien reçu pour cette émission, et reproche aux Villemin de s'être enrichis en écrivant un livre et en vendant des photos. Elle affirme n'avoir jamais vendu des photos (ndlr : Paris Match a publié une photo de son mari sur son lit de mort, Marie Ange LAROCHE se recueillant devant lui.) : "ce n'est pas une solution de s'enrichir sur des assassinats".3) Sa situation professionnelle : "je suis en chômage (sic) et j'élève mes deux enfants". Elle ne trouve pas normal d'être au chômage alors que Jean Marie Villemin a retrouvé du travail : "qu'un assassin sorte de prison et qu'on lui offre du travail, je trouve ça, quand même, honteux." (questions orientées de Guillaume Durand). 4) Le témoignage de sa soeur, Muriel Bolle, qui a mis en cause Bernard Laroche avant de se rétracter : pour Marie Ange Laroche, les gendarmes ont fait peur à la jeune fille. Elle parle de "machination". 5) Les rapports avec la famille Villemin, le niveau social : "nous étions au même stade que Villemin , Je pense qu'ils nous prenaient un peu plus bas qu'eux (sic)."Des membres du public posent ensuite des questions à Marie Ange LAROCHE.

Émission

Face-à-France

Production

producteur ou co-producteur

La Cinq

Générique

réalisateur

Dominique Masson

participant

Marie Ange Laroche

présentateur

Guillaume Durand

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!