Partager
Ajouter Acheter
09 déc. 1988 1215 vues 01h 18min 36s

C'est autour d'une table que Bernard PIVOT a réuni ses invités afin de débattre sur la civilisation du vin et de déguster quelques crus (grands ou modestes).
- Parmi ses invités:

- -la journaliste Britannique Jancis ROBINSON, auteur d... + de détails

C'est autour d'une table que Bernard PIVOT a réuni ses invités afin de débattre sur la civilisation du vin et de déguster quelques crus (grands ou modestes).
- Parmi ses invités:

- -la journaliste Britannique Jancis ROBINSON, auteur de :"Le livre des cépages"
- -le grand oenologue bordelais, Emile PEYNAUD, auteur de :"Le vin et les jours"
- -l'architecte belge Jean DETHIER qui a publié : "Chateaux Bordeaux"
- -Michel DOVAZ, grand connaisseur, auteur de "L'Encyclopédie des crus bourgeois du Bordelais"
- -Jean François BAZIN, bourguignon, adjoint au maire de Dijon, journaliste et auteur de "Montrachet"
- -Marcel LACHIVER, professeur à Nanterre, auteur de : "Vins, vignes et vignerons"
- Le débat s'ouvre sur l'historique du vin : Marcel Lachiver évoque la vigne depuis les cépages sauvages de l'époque des dernières glaciations jusqu'au vignoble bordelais créé sous l'impulsion des Anglais.
Puis Jean François BAZIN parle de son Bourgogne préféré, le Montrachet. Jancis Robinson (dont Bernard PIVOT dit "vous faites mon admiration et mon étonnement") raconte sa rencontre avec le vin il y a vingt ans à Oxford ("Je me suis rendue compte qu'il y avait quelque chose d'autre que du vin dans ce verre, un autre monde...") et son départ pour le Vaucluse ("La cuisine et le vin sont le but de ma vie") ainsi que ses recherches sur les vins du monde entier. Michel Dovaz, lui s'intéresse particulièrement aux crus dits "bourgeois" (non classés, le classement ayant été institué sous NAPOLEON III). Emile Peynaud témoigne sur les révolutions du vignoble bordelais au cours de ses soixante ans de métier et Marcel Lachiver explique ce qu'est le "banc de vendange", date fixée par le seigneur.
Bernard PIVOT laisse ensuite longuement la parole à Jean Dethier qui explique comment en tant qu'architecte il est venu à s'intéresser aux châteaux du Bordelais (tant les "châteaux viticoles" au nombre de 5 à 6000 que les "châteaux" dont 500 d'entr'eux méritent l'appellation architecturale) et comment à partir d'une demande immobilière et d'une ambition culturelle, oenologique et économique, un débat sur une nouvelle architecture s'ouvre aujourd'hui dans le Bordelais avec une douzaine d'architectes européens.
- Au cours de la discussion, les verres circulent autour de la table : un sommelier propose un Bourgogne blanc de Montrachet, un cru bourgeois du Haut Médoc 1976, un Hermitage 79, un vin australien (seul "premier cru" de l'hémisphère Sud) et un vin surprise que Michel Dovaz identifie comme un Grenache noir (vin de Quéribus, au coeur du Pays cathare): chacun déguste, commente et parait ravi, puisque la boisson qui ravit n'est pas loin !

  • Production
  • producteur ou co-producteur
    Annonceur, Paris : Antenne 2