Le 7 Août 1947, l'anthropologue norvégien Thor Heyerdahl et son équipage réalisent une traversée entre le Pérou et l'archipel des Tuamotu en Polynésie, à bord d'une embarcation de fortune et sans vivres. Le but ? Prouver que les populations des îles du Pacifiques étaient en partie originaires d'Amérique. Récit d'un périple hors du commun...

Quelques années avant le début de l'expédition, Thor Heyerdahl écoute une vieille histoire de tribu polynésienne, racontée par un vieil indigène. Ce dernier évoque alors l'arrivée par la mer de l'ancêtre mythique du peuple polynésien, Tiki, pour peupler des îles désertes. Selon l'indigène, il proviendrait d'un grand territoire à l'est. L'anthropologue norvégien n'en voit qu'un : l'Amérique du Sud. Il décide donc de prouver que d'anciennes civilisations auraient pu traverser le Pacifique à l'aide d'embarcations de fortunes. 

Thor Heyerdahl prépare l'expédition à l'aide de six autres personnes et d'un perroquet, mascotte de l'expédition. Un ingénieur, un navigateur, deux opérateurs radio et un chargé de vivre embarquent à bord du radeau Kon-Tiki le 28 avril 1947. Leur radeau est construit sur le modèle des embarcations traditionnelles précolombiennes.Pendant deux mois et demi, ils survivront grâce à la pêche et à la récupération d'eau de pluie et laisseront leur embarcation dériver.

kontiki

Le Kon-Tiki lors de la traversée

Thor Heyerdahl a longtemps été boudé par le reste de la communauté scientifique et les sociétés ayant financé l'expédition ont longtemps été hésitantes. Dans un reportage de France Régions 3 Caen diffusé en 1987, il expliquait que peu de monde croyait en lui : "On m'a dit que c'était impossible de réaliser un voyage comme celui-ci." Mais le départ à bien lieu le 28 avril 1947. Et le remorqueur "Guardian Rios", emmène au large du Pérou le Kon-Tiki avec pour seul équipage...Thor Heyerdahl ! Son équipage était encore sur terre à effectuer des achats avant le départ. Après plusieurs appels à l'aide, l'anthropologue prévient le remorqueur et l'ensemble de l'équipage prend le large pour une traversée....pleine d'aventures.

Les premiers jours sont difficiles. La mer est très agitée et les vagues sont impressionnantes. Le ciel est nuageux et une lame fait chavirer leur radeau. Après quelques jours de traversée, ils font la rencontre de plusieurs espèces aquatiques dont des poissons-volants, et même un requin-baleine. Thor Heyerdahl et son équipage ont même été les premiers êtres humains à avoir aperçu un escolier serpent vivant...

Finalement, le 7 Août 1947, après plusieurs semaines de traversée, ils prennent pied sur l'archipel des Tuamotu, en Polynésie française, sur un motu inhabité. Thor Heyerdahl a réussi son pari !

Suite à cette expédition, l'anthropologue norvégien s'est impliqué dans l'écologie. En 1987, il restait préoccupé par l'état de notre planète : "Je vois de grands dangers pour le futur et ce monde est petit. Quand vous vous rendez compte que vous pouvez traverser une mer en si peu de temps avec une embarcation, vous voyez certains problèmes dont la pollution". Malgré tout, il était optimiste pour la suite : "Il faut l'être. Si on avait pas été optimistes à bord du Kon Tiki, on aurait fini dans la mer. Avec une certaine conviction, on peut croire à tout."

Thor Heyerdahl a notamment réussi d'autres défis scientifiques en traversant l'océan Atlantique à bord d'un bateau en papyrus en 1969. Il meurt en 2002 à l'âge de 87 ans.

Rédaction Ina le 06/08/2018 à 15:08. Dernière mise à jour le 06/08/2018 à 15:19.
Histoire et conflits Sciences et techniques