Quand le Tour fait son show

Redaction Ina le 03/07/2007 à 00:00. Dernière mise à jour le 27/06/2016 à 14:07.
Cyclisme
Quand le Tour fait son show

Tous en selle ! La 103e édition de la plus célèbre course cycliste sillonne le pays. A cette occasion, remontons l'histoire du Tour de France : celle d'une légende populaire et médiatique.

Créé par l'« Auto »

La plus célèbre des courses cyclistes a été créée par une "auto" ! Plus particulièrement un journal sportif très en vogue au début du XXe siècle du nom de "L'Auto"…
Le 1er juillet 1903, 60 coureurs sont présents sur la ligne de départ à Montgeron – en banlieue sud de Paris – devant le café "Le réveil matin". Dès sa première édition, longue de 2 428 km et de 19 jours, le Tour de France est une réussite : plus de 100 000 spectateurs sont venus encourager les cyclistes le long du parcours. Si la compétition se trouve d'emblée populaire, elle ne tarde pas non plus à devenir très médiatique.

Une belle histoire médiatique

En effet, l'histoire du Tour est complètement liée à celle des médias. Né dans un journal, l'événement prend son essor à la radio dans les années 30. Le premier reportage radiophonique en direct a d'ailleurs été réalisé sur le Tour de France !
Mais c'est à la télévision que la course va exploser, dès la fin des années 50. Fasciné par cette compétition, le petit écran va sans cesse rivaliser d'ingéniosité et de prouesses technologiques pour infiltrer le mieux possible le téléspectateur au coeur de la course

Laboratoire technologique

Le 25 juillet 1948, le premier direct télévisé est accompli à l'arrivée du Tour au Parc des Princes. Cet exploit télévisuel encourage la RTF (Radiodiffusion et télévision française) à mettre en place un journal télévisé, et ce n'est donc pas une coïncidence si le tout premier JT a lieu la veille du départ de la course, en 1949.
Dans les années 60, les journalistes sportifs sont embarqués sur des motos et des hélicoptères pour filmer le peloton sous toutes ses coutures, grâce aux nouvelles caméras HF (sans fil) presque créées pour l'événement.

Le Tour président !

Mais si la télé se donne tant de mal, c'est parce que le spectacle est vraiment exceptionnel. Chaque année au mois de juillet, la France entière a les yeux rivés sur le Tour, au point que le général de Gaulle confiera un jour au directeur de la compétition : « je suis président des Français pendant 11 mois, et vous pendant 1 mois… »
A lui seul, le Tour compile en effet prouesses sportives, découverte de notre beau patrimoine naturel, mais surtout, création d'histoires mythiques qui ont fait de la course une légende.

Truffé de belles histoires

Histoires de duos tout d'abord, avec notamment celui formé par Jacques Anquetil et Raymond Poulidor. "Maître Jacques", cinq fois vainqueur de la compétition, toujours premier devant "Poupou" , le plus populaire des coureurs…
Dans les années 80, il y eu aussi Laurent Fignon et Greg Lemond. Durant tout le Tour 1989, le Français et l'Américain sont au coude à coude. Au final, 8 secondes d'écart (sur les 3 285 km effectués) les sépareront…
Histoires de destin enfin, comme celle de Maurice Garin, ce petit ramoneur français vainqueur du premier tour de France, ou plus récemment celle de Lance Armstrong : Texan rescapé du cancer qui accéda au record absolu de 7 victoires.