Prix Nobel de médecine : les lauréats français

Redaction Ina le 29/09/2016 à 15:07. Dernière mise à jour le 03/10/2016 à 14:13.
Sciences et techniques Médecine, Santé

A l'occasion de la remise du prix Nobel de médecine en Suède, ina.fr revient sur les scientifiques français honorés par cette prestigieuse récompense dans les années passées. Focus en images.

nobel medecine620

Rétrospective en images et en sons des lauréats français en médecine et en physiologie.

1956 : André Frédéric Cournand

En 1956, le professeur André Cournand, installé aux USA depuis les années 30, est honoré, avec deux autres chercheurs américains, pour leurs travaux sur le cathétérisme cardiaque. Après son portrait par le journaliste Pierre Crenesse, il explique au micro de la RTF ce qu'apporte l'emploi du cathéter.

1965 : Jacques Monod, André Lwoff et François Jacob

Trois professeurs de l'Institut Pasteur, Jacques Monod, André Lwoff et François Jacob reçoivent le prix Nobel de médecine pour leurs travaux dans le domaine de la biologie cellulaire.

Jacques Monod inscrit au tableau noir un schéma résumant les résultats des travaux qui leur valent le prix.

1977 : Roger Guillemin

Il a isolé la première hormone du cerveau.

Reportage tourné par Pierre Bourget à Houston en 1970 montrant le professeur et son équipe travaillant sur des fragments de cerveau de mouton.

Le professeur Guillemin revient sur son parcours depuis ses débuts à son installation aux États-Unis.

1980 : Jean Dausset

Le Professeur français Jean Dausset est lauréat du Prix Nobel de médecine avec les Américains Baruj Benacerraf et George Snell pour leurs travaux sur les structures de surface cellulaire qui conditionnent l'immunologie.

Jean Dausset exprime sa joie et rend hommage à son équipe. Reportage dans son laboratoire.

2008 : Luc Montagnier et Françoise Barré-Sinoussi

Ce prix Nobel consacre Luc Montagnier et Françoise Barré-Sinoussi (la première femme à décrocher ce prix) pour leur découverte du virus du sida 25 ans plus tôt.

Correspondance depuis Abidjan avec le professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine 2008 pour ses travaux sur le sida. Il parle plus généralement de l'état de la recherche en biologie en France.

Les lauréats français à Stockholm. Ils sont accompagnés par Jean-Marie Le Clézio également lauréat en littérature.

2011 : Jules Hoffman

Jules Hoffman reçoit la récompense pour ses travaux sur l'immunité innée. Sont également récompensés, ses deux collègues, l'Américain Bruce Beutler et le Canadien Ralph Steinman.

Réaction de l'intéressé et de son équipe. Étude réalisée sur la drosophile (mouche à vinaigre)

Depuis la Chine, réaction du biologiste du CNRS à Strasbourg alors qu'il vient de recevoir le prix Nobel de physiologie et de médecine pour ses travaux sur le système immunitaire.