Prix Nobel de la paix : les lauréats français

Redaction Ina le 03/10/2016 à 18:11. Dernière mise à jour le 29/09/2017 à 15:21.
Economie et société

A l'occasion de la remise du prix Nobel de la paix en Suède, ina.fr revient sur les Français honorés par cette prestigieuse récompense dans les années passées. Focus en images.

nobelcassin-620

René Cassin reçoit le prix Nobel de la paix en 1968.

Neuf Français ont été distingués depuis la création du prix Nobel de la paix. Parmi eux, Frédéric Passy, le fondateur et président de la Société d'arbitrage entre les Nations (1901), Louis Renault, professeur de droit international (1907), Paul-Henri Balluet, fondateur et président du groupe parlementaire français du Comité de défense des intérêts nationaux et de conciliation internationale (1909), ou Ferdinand Buisson, fondateur et président de la Ligue des droits de l'homme (1927). 

Rétrospective en images et en sons des lauréats français.

1920 : Léon Bourgeois

Cet homme politique français né en 1851, est le père spirituel de la Société des Nations (SDN). Cette figure éminente de la IIIe République, a pensé une "Société des Nations civilisées" et conçu un système de sécurité collective innovant, dont on peut voir encore les traces aujourd’hui dans certains articles de la Charte de l’Organisation des Nations-Unies (ONU).

Extrait de sa voix, datée de 1920, diffusée dans l'émission Concordances des temps sur France Culture en 2008 (audio).

1926 : Aristide Briand

Six ans après Léon Bourgeois, un autre Français reçoit les palmes du Nobel de la paix : Aristide Briand, récompensé pour les accords de Locarno.

Extrait d'un discours du 5 septembre 1929, à la SDN dans lequel Aristide Briand appelle les pays européens à condamner unanimement la guerre et à adopter une politique de désarmement généralisé. (Audio)

1951 : Léon Jouhaux

25 ans plus tard, c'est au tour de Léon Jouhaux (président du Comité International du Conseil de l'Europe, vice-président de la Confédération internationale des syndicats libres, vice-président de la Fédération syndicale mondiale et membre de l'Organisation Internationale du Travail, délégué des Nations unies) d'être honoré par l'Académie Nobel.

Images de la remise du prix.

Extrait du discours à Oslo "Il n'y a pas de paix sans l'international […] Les peuples veulent la paix dans la dignité, dans la liberté". (Audio)

1952 : Albert Schweitzer

L'année suivante, un médecin idéaliste reçoit la récompense, cette fois pour une oeuvre humanitaire : la création de l’hôpital de Lambaréné au Gabon… Un certain Albert Schweitzer.

En 1961, pour la première fois, le docteur recevait une équipe de télévision à Lambarené. Lui, si discret, acceptait de se confier devant les caméras de Cinq colonnes à la Une.

1968 : René Cassin

René Cassin, Président de la Cour européenne des droits de l'homme est choisi pour son œuvre majeure pour la paix et les Droits de l'Homme.

François Dussorbier demande au professeur Cassin ce que représente le concept de la paix pour lui "Il n'y a pas de paix si les Droits de l'homme ne sont pas respectés et réciproquement…". (audio)

Le 1er décembre 1968, à la tribune de l'ONU, il revient sur la place de la déclaration universelle des Droits de l'Homme dans l'histoire humaine et la portée du Prix Nobel de la Paix.

La place de la déclaration universelle des Droits de l'Homme dans l'histoire humaine, les valeurs universelles. (Audio)

 Images de la cérémonie de remise du diplôme et de la médaille du prix Nobel de la paix.

 

1999 : Médecins sans frontières

 

Cette année-là, c'est au tour d'un organisme, de se voir honoré. "Médecins sans frontières" est une organisation non gouvernementale internationale à but humanitaire fondée par Bernard Kouchner.

Réactions de Jacques Chirac, Président de la République et de Lionel Jospin, Premier ministre français.

Interview du président de MSF, le docteur Philippe Biberson, qui explique que "ce prix n'a de sens que s'il est utilisé pour braquer le projecteur sur les populations que l'association tente d'aider". Il parle notamment de la situation au Congo, et différencie l'action des diplomates et des militaires de celles de MSF.

Interview de Bernard Kouchner, cofondateur et ancien président de cette organisation humanitaire. Cet entretien se fait en direct de Pristina, où il se trouve en tant qu'administrateur de l'ONU pour le Kosovo. Ému et visiblement éprouvé, il se félicite de la reconnaissance d'un monde qui saura protéger les plus faibles, et évoque brièvement la situation en Yougoslavie.

Pour aller plus loin

Notre offre sur les prix Nobel de la paix

Les prix Nobel de la paix des années précédentes

Malala Yousaifai, primée en 2014

Mère Teresa, primée en 1979

Aung San Suu Kyi, primée en 1991

Kofi Annan, primé en 2001

Martin Luther King, primé en 1964