Policiers et militaires, cibles d'attaques

Redaction Ina le 09/08/2017 à 17:14. Dernière mise à jour le 09/08/2017 à 17:45.
Economie et société

Policiers, gendarmes, et militaires sont depuis 2015 régulièrement victimes d'attaques souvent perpétrées au nom de l'Etat islamique. Ce 9 août 2017, à Levallois-Perret, six militaires de l'opération Sentinelle ont été blessés par un véhicule, qui a pris la fuite. Retour en images sur les précédentes attaques.

policeciblee620

2015

7 janvier 2015. Deux policiers sont victimes des terroristes responsables de l'attaque de Charlie Hebdo.

8 janvier 2015. Au lendemain de l'attaque terroriste au siège du journal Charlie Hebdo, une nouvelle fusillade a eu lieu à Montrouge dans les Hauts-de-Seine. Une jeune policière âgée de 25 ans est tuée.

3 février 2015. Trois militaires chargés de surveiller le Consistoire israélite de Nice sont agressés et légèrement blessés. Quelques minutes avant, l'agresseur avait été interpellé dans le bus.

2016

1er Janvier 2016. Un homme, sans lien établi avec la mouvance islamiste, fonce en voiture sur quatre militaires de l'opération Sentinelle en faction devant la grande mosquée de Valence

7 janvier 2016. Un homme armé d'un hachoir et d'une fausse ceinture d'explosifs est abattu après avoir crié "Allah Akbar" en s'approchant du commissariat du XVIIIe arrondissement de Paris. Il porte sur lui une revendication d'allégeance manuscrite à l'EI.

13 juin 2016. Un policier (42 ans) et sa compagne (36 ans) sont assassinés de plusieurs coups de couteau en soirée, à leur domicile de Magnanville (Yvelines). L'assaillant, se retranche dans la maison. Il est abattu par le Raid après avoir égorgé la compagne du policier. Avant de mourir, il s'était réclamé de l'EI et avait appelé à tuer des policiers.

A partir de ce crime, un acte sans précédent en France... Pour les enquêteurs, par de doute, le couple a été visé parce qu'il représentait la police, et donc l'autorité de l'état. La profession se sent particulièrement visée et menacée.

2017

3 février 2017. Au Carrousel du Louvre, un militaire est agressé à la machette après qu'un Égyptien de 29 ans se soit précipité sur lui et ses trois collègues. L'assaillant est blessé par des tirs de riposte.

18 mars 2017. A l'aéroport d'Orly-Sud, un homme de 39 ans est abattu après avoir attaqué une patrouille de la force Sentinelle, en criant: "Je suis là pour mourir par Allah".

6 juin 2017. Un Algérien de 40 ans, se revendiquant "soldat du califat", attaque un policier à coups de marteau sur le parvis de Notre-Dame, à Paris. Il crie "c'est pour la Syrie". Il sera blessé par un tir de riposte.

19 juin 2017. Sur les Champs-Elysées, un homme de 31 ans fonce en voiture sur un fourgon de gendarmerie. Il meurt dans l'incendie de sa voiture. Elle était remplie de deux bonbonnes de gaz, d'armes et de milliers de munitions.

5 août 2017. A la tour Eiffel, un homme de 19 ans, armé d'un couteau, bouscule un agent de sécurité et sort un couteau en criant "Allah Akbar". Il déclare vouloir "commettre un attentat contre un militaire", lui aussi se revendique du groupe Etat islamique (EI). Cependant, son état psychiatrique nécessite une hospitalisation.