A partir du 25 octobre 2018, Panmunjom, le village transfrontalier qui sépare la Corée du Nord de la Corée du Sud. Va être officiellement démilitarisé. C'était jusqu'à présent le seul lieu de rencontre entre les deux pays frères ennemis…Car c’est dans cette localité, que l’armistice a été signé, en 193… Mettant fin à trois années de guerre.

Ce village se trouve au coeur de la zone dite démilitarisée, une étroite bande de terre allant de la mer Jaune, à l'ouest, à la mer du Japon, à l'est. 650 000 soldats au Sud, Américains compris, 1 million au Nord, d’après Pyonyang : la présence militaire est omniprésente. Le village, contrôlé par les Nations Unies, a été pendant longtemps le seul point de rencontre entre les deux pays.

Cette année-là, en 1976, deux soldats américains sont abattus à coup de hache par des soldats nord-coréens. Depuis, aucun soldat ne traverse la ligne de démarcation pour éviter tout dérapage. Et la rivalité est présente à chaque instant... Au point même de faire des concours de .... Drapeaux !

Officiellement, les deux pays n’ont toujours pas signé d’accord de paix. L’hypothèse d’une escalade de violence reste donc ouverte, surtout avec les provocations du leader nord-coréen Kim Jong-un. Mais les habitants de la zone démilitarisée gardent la tête froide.

Une zone qui est aussi une très bonne affaire pour le tourisme. Ce territoire, truffée de mines anti-personnelles est aussi devenu un refuge pour la biodiversité. 146 espèces en voie de disparition sont présentes dans cette zone hors d’atteinte des hommes.

Le site est accessible depuis Séoul par “L'Autoroute de la liberté”. Les voyageurs du monde entier se pressent pour découvrir l’un des derniers vestiges de la guerre froide.

En avril 2018 avait lieu un sommet rarissime : les dirigeants nord et sud-coréens se rencontraient le 27 avril 2018. Il s’agissait seulement de la 3ème rencontre de ce genre. M. Kim serait ainsi le premier dirigeant nord-coréen à fouler le sol sud-coréen depuis la fin de la guerre. Cette rencontre s'est déroulée à Panmunjom, le village transfrontalier au coeur de la zone démilitarisée, qui sépare la Corée du Nord de la Corée du Sud. Une routine bien installée... entre Coréens du Nord et du Sud.

Pour aller plus loin

En 2017, un soldat nord-coréen était parvenu à fuir en Corée du Sud. Un mois plus tôt, un autre militaire avait été filmé en train de courir sous les balles de ses compatriotes avant d'être récupéré par l'armée sud-coréenne. Les deux hommes étaient finalement  passés par la zone démilitarisée mais très surveillée qui sépare les deux pays, la DMZ. France 2 effectuait un reportage sur cette zone située entre les deux Corées.

Rédaction Ina le 23/10/2018 à 11:34. Dernière mise à jour le 23/10/2018 à 15:43.
Histoire et conflits