Michael Jackson est né le 29 Août 1958. Disparu il y a près de 10 ans, le roi de la pop continue de fasciner. Retour sur la carrière d'un artiste hors du commun.

Au départ : les Jackson 5

Il est le « King of Pop ». Il détient le record du nombre d'albums vendus à travers le monde. Il a commencé sa carrière à l'âge de six ans. Michael Jackson est l'artiste de tous les superlatifs. Né le 29 août 1958 à Gary dans l'Indiana, il est le 7e enfant d'une famille modeste… mais bercée par la musique.
 Alors que le fils aîné, Tito, joue de la guitare avec le père, Joseph, le petit Michael essaye d'imiter les mouvements de James Brown qu'il voit à la télévision. Cette famille est celle des Jackson 5 : cinq garçons qui vont squatter la tête des hits parades américains durant plusieurs mois dans les années 60 et 70. « ABC », « I want you back », «The love you save », « I'll be there » : quatre premiers singles, quatre numéros 1. Du jamais vu dans les charts américains ! Pour rester au sommet, perfection et rigueur sont de mise : le père, Joseph Jackson, fait mener la vie dure à ses enfants et le plus jeune d'entre eux, Michael, vit une enfance sous les projecteurs.
 

Un premier succès solo : « Off the wall »

Chouchou du public, Michael éclipse peu à peu le reste du groupe. Confiant, il se lance dans une carrière solo, qui décolle à partir de 1979 et de ce 5e album, « Off the wall », produit par Quincy Jones. Michael Jackson chante ses propres compositions : « Rock with you » ou « Don't stop ‘til get enough » deviennent des tubes désormais incontournables. L'album mêle funk, soul, pop et disco. A l'époque, il est l'opus le plus vendu de tous les temps par un artiste noir, avec 10 millions de copies à travers le monde. Pourtant, Michael Jackson se jure de faire un nouvel album qui le propulsera encore plus haut.

Michael Jackson

Le phénomène « Billie Jean »

Son rêve se concrétise le 2 décembre 1982, avec la sortie du disque « Thriller » : le plus vendu de l'histoire de la musique ! « Billie Jean », « Thriller », « Beat it » : trois hits habilement servis par des vidéos-clips innovants, où les effets spéciaux accompagnent des chorégraphies originales. « Billie Jean » est l'une des premières vidéos d'un artiste noir-américain à être diffusée sur MTV. « Thriller » prend la forme d'un mini court-métrage, autour d'une histoire de morts-vivants et d'un chanteur possédé.
 Au final, entre 1982 et 2006, cet opus aura été certifié 27 fois disque de platine aux Etats-Unis et reste numéro 1 pendant 37 semaines. Plus de 28 millions de copies sont vendues, 3 millions en France et 106 millions au total dans le monde entier.

Une nouvelle image pour « Bad » ?

En 1985, Michael Jackson réussit un nouveau coup de maître en co-écrivant avec Lionel Richie la chanson « We are the world ». Ce titre est destiné à soutenir une œuvre de charité contre la faim en Afrique. Il réunit les plus grands noms de la scène musicale de l'époque : Cindy Lauper, Bruce Springsteen, Diana Ross, Ray Charles, Stevie Wonder et Tina Turner notamment posent leur voix pour la bonne action. Résultat : le single s'arrache à 7 millions d'exemplaires aux Etats-Unis, devenant le titre le plus vendu de tous les temps.
 Michael Jackson confirme ainsi sa suprématie. En 1986, il prétend salir un peu son image et jouer les mauvais garçons avec l'album « Bad ». Nouveau look de cuir noir, nouveau visage : le chanteur séduit encore et peut se satisfaire des 32 millions de copies qui s'écoulent à travers le monde. Il part alors pour sa première tournée mondiale sans ses frères, tourne un clip réalisé par Martin Scorsese ou invite Steven Spielberg et John Travolta à le rejoindre pour celui de « Liberian girl »…
 

Un milliard de dollars pour « Dangerous »

Car le chanteur aime s'entourer des plus grandes stars et les faire apparaître en guest dans ses clips. Ainsi, lorsque l'album « Dangerous » sort en 1991 (après la signature d'un contrat de près d'un milliard de dollars avec Sony), il invite entre autres le basketteur Michael Jordan pour « Jam », Eddie Murphy pour « Remember the time » et le jeune acteur Macaulay Culkin pour « Black or white ».
 Avec ses rythmiques plus synthétiques et minimales, « Dangerous » part à 7 millions d'exemplaires aux Etats-Unis. Il s'agit du 3e album le plus vendu dans la carrière de Michael Jackson. Une carrière qui, à la fin des années 90, commence à s'étioler peu à peu. Malgré la sortie régulière de best of (comme « HIStory » ou l'édition spéciale pour le 25e anniversaire de « Thriller »), ou l'annonce d'albums inédits (comme « Invincible »), Michael Jackson fait davantage parler de lui à travers ses frasques qu'à travers sa musique. Il s'éteint à Los Angeles le 25 juin 2009.
 
 

Retrouvez plus de documents sur Michaël Jackson sur ina.fr

Rédaction Ina le 26/06/2009 à 11:11. Dernière mise à jour le 27/08/2018 à 09:54.
Chansons Showbiz et people