"Je crois aux signes et aux augures. Les voies de la providence sont imprévisibles, c'est pourquoi je me suis intéressé pour la première fois à l'astrologie..."

Maurice Druon débute alors un récit incroyable sur sa passion de l'astrologie, née à la suite d'une rencontre avec une astrologue extraordinaire à Rome en 1948…

Cette confession, plutôt étonnante, contraste avec l'image de sérieux du célèbre écrivain…

Du gaulliste rigoriste...

C'est le 23 avril 1918 que vient au monde Maurice Druon. Ancien ministre des Affaires culturelles, romancier et essayiste, il devient le benjamin de l'Académie Française lors de son élection en 1966 . Dès lors, il n'aura de cesse de défendre avec acharnement l'orthodoxie de la langue française. "La langue d'un peuple c'est son âme"

A l'adolescence, l'Académicien s'était rendu célèbre pour avoir composé, à Londres, avec son oncle Joseph Kessel, le Chant des partisans, hymne des maquisards en lutte contre l'occupation nazie. Lorsqu'il quitte ce monde en 2008, à l'âge de 90 ans, il laisse derrière lui une œuvre importante, notamment sa célèbre saga en sept volumes Les Rois maudits. Une évocation saisissante des derniers Capétiens, qui allait être adaptée avec succès à la télévision pour son plus grand plaisir comme il l'explique dans une interview de 1973

Avec sa réputation de gaulliste académique, un brin archaïque et s'il dégageait une image de droiture rigoriste, les images qui vont suivre nous dévoile un homme mystique, en tout cas épris de mystère, bien loin de l'homme de Lettres passéiste. Explorons la face cachée de cet homme épris de magie.

... à la quête de mystère

En 1977, il se définit lui-même comme un "mystique de synthèse et pas un croyant mystique… Je n'ai pas cette chance. Je n'ai pas cet accès à cette forme de connaissance, car c'est une chance. Cela ne m'a pas été donné. Mais je me sens un accord spontané et profond avec toutes les formes de religions, avec le sentiment du sacré de quelque manière qu'il s'exprime, où qu'il s'exprime et en quelque temps qu'ils se soient exprimés…"

Les Jupitériens au pouvoir

Maurice Druon nous dévoile ensuite sa vision "jupitérienne" du destin des grands hommes et comment il avait prédit au président grec Konstantínos Karamanlís qu'il reviendrait au pouvoir à partir de 1974.

"Vous remarquerez que les grands règnes ou les grandes périodes historiques durent autour de douze ans, ce qui est la période de révolution de la planète Jupiter". Alexandre Le Grand, type du Jupitérien, incarnation de Jupiter puisque considéré comme le 13e Olympien, annoncé par les oracles, accueilli en Egypte comme un pharaon […] tout son règne tient en 11 ans ¾. Mais plus près de nous. Le général de Gaulle reste 12 ans hors du pouvoir et 11 ans au pouvoir, le président Karamanlis a été 11 ans en exil avant de reprendre le pouvoir. Le cycle de 12 ans revient dans presque toutes les grandes destinées d'hommes d'Etat".

Il n'y a pas de hasard

A propos de ses ascendances, il évoque son propre destin "mon nombre sorti à la grande loterie de l'infini des virtualités. Quand il y a une telle accumulation de hasard, cela abolit le hasard. J'ai eu très tôt le sentiment de ne pas être né pour rien. D'avoir quelque chose à faire, à accomplir, à représenter. Une fonction à tenir […]  Je suis convaincu que tout être humain qui vient au monde […]  a quelque chose à manifester, une combinaison unique de la volonté divine".

Pour aller plus loin

druon620

Des entretiens...

L'entretien dans l'émission portrait en intégralité (1977, Premium) 

Radioscopie Maurice Druon (1er septembre 1969, audio Premium) 

Portrait : Maurice Druon lit quelques maximes d'auteurs célèbres. Pourquoi il les aime. "Ce sont des morceaux de marbres qui peuvent même être taillés de manière amusante…" (1977) 

Les Rois maudits

roismaudits1972

Les Rois maudits (Emission) 

A l'occasion de la parution du livre collectif Les Rois maudits, interview de Maurice Druon et de ses collaborateurs Pierre de Lacretelle, Georges Kessel, Gilbert Sigaux et Jose André Lacour : comment ils ont organisé les recherches historiques sur les Capétiens et la dynastie des Valois, le rôle d'auteur principal de Druon, l'importance de cet ouvrage en forme de roman populaire. (Audio, 1955) 

Maurice Druon à propos des Rois maudits (Audio, 1955) 

L'Académicien

Maurice Druon à l'Académie française (Vidéo, 8 décembre 1966)

Panorama : Le plus jeune des immortels, Maurice Druon (décembre 1967) http://www.ina.fr/video/CAF86014857

Le chant des partisans

Anna Marly, celle qui créa Le chant des Partisans (Article) 

Joseph Kessel (Article) 

Portrait : Son voyage en Angleterre avec son oncle (1977) 

Rédaction Ina le 19/04/2018 à 16:44. Dernière mise à jour le 19/04/2018 à 17:02.
Art et Culture Littérature