Lino ventura

Redaction Ina le 22/10/2007 à 00:00. Dernière mise à jour le 20/10/2017 à 18:20.
Cinéma
Lino ventura

Lino Ventura nous quittait en 1987. Truand, caïd, sévère père de famille : l'acteur a collectionné les rôles à forte personnalité. L'acteur d'origine italienne était aussi un homme sensible et cette dualité a fait de lui une figure incontournable du cinéma français. Hommage.

Du ring aux paillettes

Lino Ventura était un poids lourd du cinéma. Et le champion d'Europe des poids moyens de lutte gréco-romaine de l'année 1950. Car celui qui était habitué à endosser les rôles de durs à cuire sur grand écran, avait commencé à se faire un nom dans le domaine sportif.
 Né le 14 juillet 1919 à Parme en Italie, Lino Ventura quitte son pays natal à l'âge de 7 ans. De petits boulots en petits boulots, il se tourne vers le catch, « une grande école d'humilité » se plaira-t-il à dire. Mais une grave blessure l'oblige à abandonner sa carrière et à se reconvertir en organisateur de matchs.
 En 1953, le réalisateur Jacques Becker cherche un Italien pour jouer face à Jean Gabin dans « Touchez pas au grisbi ». Tout à fait par hasard, un ami lui présente Lino Ventura. La collaboration sera étincelante. Lino Ventura devient l'ami de Gabin et marque un point dans le monde du cinéma.

Celui qui avait tourné avec Gabin

« J'ai vu une sorte de future vedette », confie quelques années plus tard Michel Audiard à propos de sa première rencontre avec Lino Ventura. « Je l'ai vu tourner, ça m'avait assez impressionné. A la sortie du tournage, tout le monde parlait du ‘mec qui avait tourné avec Gabin. Personne ne savait son nom, mais tout le monde l'avait remarqué. » Son nom, Lino Ventura va alors l'imposer. Naturellement. En poursuivant les tournages, sous la houlette notamment de Jean-Pierre Melville (« L'armée des ombres »), Bernard Borderie (« Le Gorille vous salue bien ») ou Claude Sautet (« Classe tous risques »).
 Lino Ventura devient alors parfait dans les rôles de personnages au fort caractère et à l'apparence rude. Dans les « Tontons flingueurs » de Georges Lautner, il montre son affection pour les histoires d'amitié virile. Son jeu sobre souligne aussi les rôles plus noirs, comme dans « le Deuxième Souffle » de Jean-Pierre Melville, « le Rapace » de José Giovanni ou « la Gifle » de Claude Pinoteau.

75 films

Modestie naturelle et discrétion : deux armes efficaces qui forgent Lino Ventura dans le cinéma français. Il aura tourné près de 75 films au total, son tout dernier datant de 1986, avec « la Rumba » de Roger Hanin.
 Lino Ventura, c'est donc la générosité : celle de l'acteur qui donne au spectateur mais aussi celle du père de famille. Marié à Odette Lecomte en 1942, il aura quatre enfants. Malheureusement, sa fille Linda née en 1958 naît inadaptée. C'est donc pour elle et pour tous les enfants qui lui ressemblent qu'il créera l'association Perce-Neige.
 Lino Ventura décède brutalement à l'age de 68 ans le 22 octobre 1987.
Hommage à un monstre du cinéma français avec Ina.fr