Une grande fête aux allures de kermesse à Landeleau, un petit village breton. Voilà comment tout a commencé pour le célèbre festival des Vieilles Charrues... 10.000 personnes en 1995. Les Vieilles Charrues, c’est aujourd’hui 280.000 festivaliers sur 4 jours. 

Très vite des groupes de musique locaux s’invitent à la fête et le festival commence à se faire remarquer. En 1995, la municipalité bretonne de Carhaix invite les organisateurs à s’installer sur le champs de foire de la ville : “Trois jours de fête, musiques et théâtre de rue avec en tête d’affiche les Blues Brothers et les Silencers. Plus près de 10.000 personnes sont attendus sur les 3 jours pour ce festival qui se veut éclectique et pas cher, 30 francs la soirée. Un prix rarement pratiqué pour ce genre d'événement.

L'éclectisme de la programmation participe aussi au succès de l'événement. Des artistes du monde entier débarquent dans la petite ville bretonne. Une réussite que les organisateurs vivent en tout décontraction.

Jean-Philippe Quignon (1998-2012)- Programmateur des Vieilles Charrues : “On se prend pas la tête, on fait les choses sérieusement sans se prendre au sérieux. Ca a toujours été une devise du festival. Et le public ressent ces choses là.

Autre volonté des organisateurs, maintenir et développer l’économie de la région. Une aubaine pour les commerçants du coin : Momo - Bar de la Bohême à Carhaix : “C’est une bouffée d’oxygène pour les finances, même pour la tête, pour le moral. Le reste de l’année, les affaires marchent moins bien ? Oui c’est mort, c’est de plus en plus calme”.

Un festival qui fait vivre aussi les associations locales. Les Vieilles Charrues où l’histoire d’un événement 100% breton qui en 26 ans est passé de kermesse populaire à festival musical incontesté.

carraix312
Rédaction Ina le 19/07/2018 à 11:52. Dernière mise à jour le 20/07/2018 à 09:52.
Art et Culture