Les rencontres de la photographie d'Arles

Redaction Ina le 25/06/2013 à 10:19. Dernière mise à jour le 16/08/2017 à 17:46.
Art et Culture

Ouverture des Rencontres de la photographie d'Arles 2017 qui se déroulent cette année du 3 juillet au 23 septembre 2017. Comme chaque année depuis 1970, la photo s’affiche sous toutes ses formes. Retour sur les temps forts des précédentes éditons.

arles-festival312

Arles : capitale de la photographie

Le festival annuel "Les Rencontres d'Arles" est né en 1970 à l’initiative du photographe Lucien Clergue, l'écrivain Michel Tournier et l'historien Jean-Maurice Rouquette.

Lucien Clergue évoque le festival et l’art photographique, juillet 1975

L’objectif des fondateurs est simple : rendre à la photographie ses lettres de noblesse et en faire un art majeur.

Les organisateurs du festival, 1979

Arles : un écrin sublimé

Passionné par sa ville, Lucien Clergue l’utilise comme un écrin sublimant l’image. 

Lucien Clergue évoque Arles, 1962

Pour l’occasion, il ouvre les portes de lieux secrets de la ville.

Projection de photos sur les immeubles d’Arles, 2006

Les scénographies soignées attirent l’œil, les dispositifs originaux sortent la photo d’une rigidité vieille de 150 ans.

La photo dans tous ses états, 2007

En 2016, la magnifique Villa Méditerranée accueille les Rencontres de la Photographie d'Arles avec l'exposition "Imperium Romanum" d'Alfred Seiland.

Alfred Seiland à la Villa Méditerranée pour les Rencontres de la photographie d'Arles, 2016

L’école de photographie

Arles, c’est aussi une école, où amateurs et photographes en herbes se forment auprès de leurs pairs.

Les stages organisés à Arles, 2000

En 2012, les anciens de l’école de photographie exposent leurs clichés.

Hommage à l’école de photo d’Arles

Le professionnalisme n’exclut pas l’humour. En 1992, Martin Parr joue l’autodérision dans un stage caustique intitulé : "Comment combattre le mauvais goût anglais".

Martin Parr, 1992

Le microcosme photographique

Durant deux mois, on s’informe sur les nouvelles technologies, les dernières tendances de l’image. C’est aussi un tremplin pour les jeunes talents et pour la création contemporaine. Les professionnels de l’image (directeurs de magazines, d’agences, critiques) s’y rendent volontiers dans l’espoir d’y dégoter le talent de demain.

Les passionnés d’Arles, 1987

Arles est un lieu d’ouverture et de brassage. Lucien Clergue aimait à dire que « tout le monde pouvait y rencontrer tout le monde ».

Les photographes étrangers sont les bienvenus et contribuent à élargir l’horizon des festivaliers.

Lors des 24èmes Rencontres d'Arles, les créations du photographe japonais Eiichiro Sakata étonnent.

Eiichiro Sakata, 1993

La photo : témoin d’un monde en mutation

Un thème particulier est mis à l’honneur chaque année. En 1989, la chute du mur de Berlin est au cœur de la création photographique.

Les pays de l’Est à Arles, 1990

En 1997, Juliette Gréco visite l’exposition « Devoir de mémoire ». Elle souligne la force du témoignage photographique puis commente quelques clichés marquants.

Juliette Gréco visite l’exposition « Devoir de mémoire », 1997

En 2010, les rencontres sont « Rock & roll ». Les photos de Mick Jagger sont exposées. L’artiste a compris très tôt comment utiliser son image, créant une esthétique rock.

L’icône Jagger, 2010

L’année suivante, le festival créé l’événement en dévoilant un trésor : les valises perdues de Robert Capa. 4500 négatifs retraçant l’épopée du journaliste au moment de la guerre civile espagnole. Bel hommage au photojournalisme.

La valise mexicaine de Capa, 2011

Une programmation éclectique

Chaque année, la programmation est confiée à un commissaire d’exposition différent. La cinéaste Agnès Varda relève le défi en 1982.

Les photos d’Agnès Varda, 1982

Pour sa 25ème édition, les rencontres rendent un hommage exceptionnel à Henri Cartier Bresson. L’artiste pudique se déplace, moment rare.

Hommage au photographe Henri Cartier Bresson, 1994

Raymond Depardon devient à son tour le grand manitou d’Arles en 2006. Il compare le photographe solitaire à l’artisan.

Raymond Depardon, 2006

En 2008, Christian Lacroix, couturier originaire d’Arles, explore un thème : que trouve-t-on au-delà du miroir de l’apparence?

Christian Lacroix, 2008

Autre rendez-vous marquant, celui de la visite du photographe centenaire Willy Ronis. L’occasion pour le vieil homme d’échanger avec son jeune confrère Brian Griffin. Ils comparent leur vision du monde du travail.

Willy Ronis à Arles

En 2016, deux photographes de guerre sont mis en avant. Don McCullin et Yan Morvan ont parcouru et vécu la plupart des conflits du 20ème siècle. Ils se retrouvent aux Rencontres de la photographie d'Arles : deux hommes d'une génération différente et pourtant très proches.

Rencontres de la photographie d'Arles : portraits croisés de Don McCullin et Yan Morvan, 2016

Pour aller plus loin

De Daguerre à Kodak, 1971

Quelques photographes emblématiques...

Willy Ronis (article)

Helmut Newton (article)

Robert Capa (article)

Le Paris de Doisneau (article)

Henri Cartier Bresson (personnalité)

Romans photo : des bulles plus ou moins sages (article)

Séance de photos de nus par Lucien Clergue (vidéo)

Grands photographes : Découvrez une sélection de documentaires consacrés à huit photographes. (Pack)

L'évolution de la photo en 12 vidéos (article)