Le tabac dans tous ses états

Redaction Ina le 30/05/2013 à 10:42. Dernière mise à jour le 24/05/2017 à 15:14.
Economie et société Médecine, Santé

C’est la journée mondiale sans tabac ! Si vous cherchez une bonne raison d’arrêter de fumer, aujourd’hui est peut-être l’occasion parfaite… Pour vous aider encore un peu plus dans cette résolution, ina.fr vous propose un petit coup d’œil étonnant sur l’évolution de notre relation complexe à la cigarette…

Le charme des volutes

Depuis le 1er janvier 2008, il est interdit de fumer dans les lieux publics. Le décret, publié le 22 mars 2016, imposant aux industriels de ne produire que des paquets de cigarettes neutres est entré en vigueur. Et pourtant, la clope a la cote !  Effet néfaste de la crise, malgré leur coût élevé, on en grille davantage, surtout vous Mesdames... 

A coup de lois successives et de campagnes publicitaires musclées, chacun est désormais conscient que fumer peut rendre au mieux malade, au pire tuer. Pourtant, il fut une époque, pas si lointaine, où fumer donnait une classe incroyable et était encouragé. En 1945, le gouvernement instaure une carte de tabac pour les femmes !

Carte de tabac pour les femmes, 1945

En 1968, Jacques Tati s’amuse à mimer les différents types de fumeurs.

Jacques Tati : cent façons de fumer une cigarette, 1968

Fumer est alors considéré comme sensuel. Les femmes savourent ce moment et s’essayent à la pipe…

Les femmes fument la pipe, 1975

En 1972, l’interdiction de fumer semble impossible et le traditionnel gag du 1er avril traite de ce sujet avec des volutes prémonitoires. Quand une grosse blague se transforme en loi…

Gag du 1er mai 1972

On peut aussi fumer par esthétisme pour la beauté de la fumée. Voici un document qui ne passerait plus aujourd’hui à la télé. En 1978, dans l’émission « Les grandes personnes », Juliet Berto fait fumer une petite fille de 11 ans en direct !

Juliet Berto fait l'apologie de la cigarette à une enfant de 11 ans, 1978

Les adorateurs de la pipe

Les fumeurs de pipe aiment à se démarquer des fumeurs de cigarettes. Ils s’organisent en confrérie et élisent leurs membres en grande pompe. L’acteur, Jean Richard est intronisé par la confrérie des pipiers de Saint Claude en 1968. On le voit ici prononcer son serment.

Intronisation Jean Richard, 1968

Ils organisent leur championnat national de « bourrage de pipes ». A l’instar d’un concours de poker, l’épreuve nécessite une grande concentration. Le suspens est haletant.

Concours de bourrage de pipes, 1972

L’année suivante l’épreuve s’internationalise. Les meilleurs champions testent leur endurance : fumer le plus longtemps possible sans casser sa pipe…

Championnat international de fumeurs de pipes, 1973

Les dangers du tabac

Au milieu des années 70, le vent tourne et les méfaits du tabagisme commencent à être pris au sérieux. Des études scientifiques alertent sur les dangers de l’inhalation du tabac. En 1970, le journal de 20H00 diffuse l’une des premières enquêtes sur ce sujet. On y évoque les risques de tumeurs et de cancers provoqués par la cigarette. Rien n’est épargné au téléspectateur, de l'expérimentation sur rats fumeurs de Gitanes à cette pauvre « Suzy » gonflable que l'on fait fumer devant des écoliers médusés!

Enquête sur les méfaits du tabac, 1970

Les campagnes de prévention s’enchainent. La France profonde aussi s’interroge sur les méfaits du tabac.

Lutte contre le tabac dans un village 1974

Désormais, chacun cherche un remède à sa tabagie. Jacques Martin parodie un intoxiqué à la nicotine qui arrête de fumer grâce à des pilules miracle. Hilarant.

Jacques Martin "le traitement anti tabac", 1974

Les lois anti tabac

En 1991, le gouvernement fait voter la loi Évin. Il s’agit de lutter contre le tabagisme en interdisant de fumer dans les administrations, entreprises, services publics et les transports en commun. Cette législation a des effets parfois absurdes comme de faire disparaître la pipe de Jacques Tati sur une affiche dans le métro.

En 2000, Air France rend tous ses vols longs courriers non-fumeurs et propose des patchs à la nicotine.

Interdiction de fumer sur Air France, 2000

A la SNCF on crée les wagons fumeurs. Au grand dam des accrocs de la cibiche qui n’apprécient pas de rester cloîtrés dans un environnement perpétuellement enfumé !

Tabagisme passif dans les trains, 2001

La cohabitation entre pro et anti cigarettes est compliquée. La grande question des années 2000 concerne le tabagisme passif. Il augmenterait le risque de 25%, pour un non fumeur, de mourir d’un cancer lié au tabac. En 2007, le ministère de la santé lance une grande campagne d'information sur ce thème.

Les dangers du tabagisme passif, 2007

Le 1er janvier 2008, la loi Bachelot entre en vigueur. L’interdiction de fumer s’étend à tous les lieux fréquentés par du public (cafés, restaurants, salles de spectacle etc.). La mesure est bien accueillie, pourtant certains résistent encore. Ce cafetier lyonnais transforme son opposition en performance artistique, en décorant les lieux avec des mégots.

Cafetier lyonnais, 2008

Des petits malins pensent avoir trouvé la solution pour contourner l’interdiction avec l’apparition de la cigarette électronique qui dégage de la vapeur de propylène glycol ou de glycérol, ainsi que des arômes, des particules fines, des métaux et plus ou moins de nicotine. Il est aujourd'hui autorisé de fumer la cigarette électronique dans la plupart des endroits publics.

A découvrir aussi: Quand fumer était le comble du chic!