Le pont de la rivière Kwai : du roman au cinéma

Redaction Ina le 29/09/2017 à 11:58. Dernière mise à jour le 29/09/2017 à 14:19.
Art et Culture Cinéma

Il y a 60 ans, en 1957, sortait le film britanno-américain Le Pont de la rivière Kwaï (The Bridge on the River Kwai). Réalisé par David Lean, il était adapté d'un roman de Pierre Boulle.

kwai620

Le 1er octobre 1957 sortait à Londres Le Pont de la rivière Kwaï. Le film est une adaptation du roman Aux sources de la rivière Kwai écrit par Pierre Boulle, l'auteur de La planète des singes.

En 1966, il évoquait ses sources d'inspiration.

Quelques années plus tard, il expliquait que son récit sorti en 1952 était totalement fictif.

Quelques semaines après sa sortie en France, le film passe sur le grill des chroniqueurs du magazine de France Inter, Le masque et la plume. Les superlatifs se succèdent en rafales ! "Très grand film", "hautement génial", "valeur esthétique", "magnifique"… L'œuvre qui a coûté plusieurs millions de dollars est encensée à l'unanimité.

Pierre Boulle présent sur le plateau parle des différences entre son livre et le scénario, notamment pour la fin du film. Il évoque également son travail avec le réalisateur David Lean et l'acteur Alec Guiness qui interprète l'un des rôles principaux dans le film. (audio)

En 1958, la musique du film Hello le soleil brille remporte un oscar… En France, Philips en sort une version musette…

La musique du film "Le Pont de la rivière Kwaï" a obtenu un Oscar, 1958 (audio).

Ce célèbre pont de la rivière Kwaï a été construit en 1942 par 100 000 prisonniers de guerre sous le commandement de troupes japonaises, à Kanchanaburi, en Thaïlande, au confluent de la rivière Kwai Noi et de la rivière Kwaï Yai. Sa construction a duré 14 mois et coûté la vie de milliers de victimes de maladie, de mauvais traitements, de torture et d'épuisement. Images des lieux

En 1972, il ne reste plus grand-chose de ce pont de bois qui a été bombardé par les avions de la Royal Air Force.

En 1995, le Japon prononçait des excuses pour les mauvais traitements à l'encontre des prisonniers de guerre britanniques lors de la construction de ce "pont de la mort"…

En 2006, un ancien prisonnier des Japonais, John Stewart, survivant de la rivière Kwaï publie ses mémoires. Il avait été conseiller de David Lean sur le tournage du film mais reste sévère quant au résultat final, qu'il trouve trop fantaisiste.