Le lait, un ami pour la vie ?

Redaction Ina le 27/05/2016 à 17:57. Dernière mise à jour le 01/06/2017 à 14:08.
Economie et société Médecine, Santé

Chaque année, le 1er juin est traditionnellement la Journée mondiale du Lait. Son but : favoriser une prise de conscience des bienfaits de cet "or blanc", pourtant de plus en plus critiqué. Alors ? Le lait, un ami pour la vie ? Focus sur ce breuvage lacté en images.

lait620

À la conquête du lait

Riche en calcium et en protéines, le lait protégerait le capital osseux et donnerait une santé de fer.

Spot publicitaire sur le lait frais pasteurisé en 1985

Pourtant, cet aliment devenu courant dans notre alimentation, était autrefois uniquement consommé à la campagne, par les paysans, les enfants ou les personnes malades, voire les chats...

Et pour cause : il ne se conservait que quelques heures. Ravitailler les villes éloignées était un vrai challenge comme le montrent ces images de 1941.

Il faut attendre la pasteurisation dans les années 40 pour que le lait puisse enfin rejoindre les centres urbains.

En 1941, chaque jour, 600 000 litres du nectar ivoire sont acheminés par train vers Paris. Une révolution !

Distribution de lait par barque en 1944

Découvrez ici les aventures extraordinaires d'un litre de lait en 1951

Avec l'amélioration de l'hygiène et la réfrigération, la production augmente encore plus.

Reportage sur la modernisation de la filière en 1966

En 1981, le lait UHT (à ultra haute température) représente désormais 60% des laits à haute conservation.

Il est chauffé à 145 degrés pendant deux secondes. Étapes de fabrication.

En 1982, certains producteurs tentent de revenir à une production plus raisonnée avec la campagne "Bien traire pour vous et pour moi" en 1982.

Mais toutes ces transformations ont un revers. Au fil des années, le lait a perdu une bonne quantité de ses qualités nutritionnelles et à force de chauffage…. Sa saveur.

Reportage de 2002 sur les tentatives de la filière pour y remédier

L'ivresse du lactose

Après la guerre, débarrassée de la contrainte de la conservation, la production laitière explose. Il est nécessaire d'écouler les énormes stocks de liquide nacré. En 1954, Pierre Mendès-France, Président du Conseil, lance alors sa fameuse campagne du lait.

Des distributions sont organisées dans les écoles, mais plus surprenant… dans les casernes, où le "Lolo" remplace le "pinard"

Depuis les années 70, les industries laitières financent des campagnes de publicité incitatives. Le lait et son cortège de produits dérivés devient un aliment sain, sexy et délicieux.

Personne n'a oublié ce slogan décliné à l'infini : "Les produits laitiers sont vos amis pour la vie"

En 1977, l'Europe des neuf lance des campagnes de distribution de lait dans les écoles maternelles. "L'éducation de la consommation aux produits laitiers est absolument nécessaire….." assène un responsable. Les enfants eux sont moins enthousiastes : "Ça me donne mal au ventre" ou encore "J'aime pas le lait".

Une vie de vache... laitière

Face à cette demande en constante augmentation, les vaches laitières doivent vêler plus souvent. Comment les nourrissait-on en 1950 ?

Ici, des céréales variées sont au menu. Les "chanceuses" batifolent également dans les prés. En tout cas, pour quelques années encore….

Nous sommes loin de la ferme-usine des 1000 vaches. Sise en Picardie, elle industrialise la traite et a été épinglée à plusieurs reprises pour les conditions de vie désastreuses des bêtes, alignées dans des hangars, sans jamais voir la lumière du jour… Reportage de juillet 2015.

Lait et santé

Le lait riche en calcium est-il un aliment miracle ? Si, en Occident, le lait est toujours considéré comme un aliment de base, ce n’est toutefois pas le cas en Asie, en Afrique et en Europe de l’Est, où l’on estime que de 20 % à 100 % des populations souffrent d’intolérance au lactose (le sucre du lait) et où l'on consomme plutôt le lait de brebis ou de chèvre.

De fait, il s'avère, qu'une fois sevré, notre organisme ne fabrique plus la lactase, l'enzyme qui dégrade le lactose et le rend digeste.

Les lobbys laitiers recommandent la consommation de 3 ou 4 produits laitiers par jour, alors qu'un seul verre de lait couvre les besoins journaliers de calcium remarque ici un scientifique.

Ces dernières années, plusieurs études ont mis en garde contre les dégâts que pourrait causer sur la santé une consommation laitière trop abondante. (Otites, rhinites, problèmes osseux après 40 ans, certains risques de cancers...)

Interview du professeur Henry Joyeux, cancérologue, qui évoque notamment dans son ouvrage, Mangez mieux, les effets nocifs du lactose et d'un surplus de calcium dans l'organisme.

Alors le lait ? Bon ou pas pour l'adulte ?

Les Français boivent moins de lait. En 1989, nous buvions 80 litres par an et par habitant, en 2007, 67 litres. Les ventes ont baissé de presque 3 % en 2014.

Désormais, un grand nombre de consommateurs se tournent vers une autre alternative : les laits végétaux (soja, amande…).

A défaut de boire des litres de lait, vous aurez peut-être envie de boire de l'eau…

... ou de chanter comme le faisait Charles Trenet et Francis Blanche en 1966, Débit de l'eau, débit de lait.

Ou de danser, La vache à mille temps dans les bras de Jean Poiret.

Pour aller plus loin 

Regardez ce documentaire de 1973 intitulé La vache et le chimiste

Lactalis, un empire très discret... (playlist)