La Turquie d'Erdogan

Redaction Ina le 12/10/2015 à 14:49. Dernière mise à jour le 18/04/2017 à 09:27.
Politique Politique internationale
Erdogan au pouvoir

Recep Tayyip Erdogan a remporté dimanche le référendum élargissement considérablement ses pouvoirs présidentiels. Depuis son ascension dans les années 1990 à la dérive autoritaire de ces dernières années, portrait du « reis » turc, onze ans Premier ministre et premier président de la République élu au suffrage universel direct en 2014.

erdogan620

La conquête du pouvoir

Recep Tayyip Erdogan, élu président de la Turquie au premier tour de scrutin en 2014, commence sa carrière politique en 1994, après avoir été élu maire d'Istanbul.

Son mandat stoppe en 1998, lorsqu'il est arrêté pour incitation à la haine raciale. En 2001, il sort de prison et fonde l'AKP, un parti islamiste modéré qui devient, en 2002, le parti majoritaire à la grande Assemblée nationale de Turquie.

Nommé Premier ministre un an plus tard, en 2003, Erdogan conduit d'importantes réformes, et affirme alors son souhait de voir la Turquie rentrer dans l'Union européenne. Une attitude qui n'est aujourd'hui plus du tout la sienne.

Longtemps considéré comme l'homme politique le plus populaire de la Turquie, Erdogan est réélu aux élections législatives de 2007 puis de 2011. Il occupe le poste de Premier ministre entre 2003 et 2014.

Autoritarisme et contestation

Cependant, certaines de ses décisions grignotent progressivement la laïcité du pays et provoquent des contestations de plus en plus violentes du peuple. 

Son autoritarisme est de plus en plus critiqué, notamment vis-à-vis des médias et des réseaux sociaux. le putsch militaire avorté de juillet 2016 renforce son emprise sur l'appareil étatique et sur la justice. 

La crise kurde

Depuis juillet 2015, les affrontements entre les rebelles kurdes du PKK et l’État ont repris après une trêve de deux ans, faisant au moins 600 morts selon des estimations.

Du côté du président Erdogan, il y avait une tentation de gagner des voix chez les nationalistes, tandis que le PKK avait le vent en poupe à l’international.

Playlist "Recep Tayyip Erdogan au pouvoir"

Plus de documents sur Recep Tayyip Erdogan