La place de la Bastille est incontournable dans le paysage parisien. Son génie, du haut des 50 mètres de la colonne de Juillet, est un repère phare du quartier. A ses pieds se croisent manifestations et rassemblements populaires. A ses côtés, l’imposant Opéra est l’un des monuments modernes de la capitale, voulu par François Mitterrand.
Aujourd’hui, la Bastille est un quartier jeune et animé. Mais son histoire est riche est mouvementée. Retour sur la vie très particulière d’une place parisienne…

De la prise de la Bastille à la colonne de Juillet...

La forteresse est construite au XIVe siècle sous Charles V comme dispositif de défense des murailles de Paris. Elle est ensuite transformée au XVIIe siècle : Richelieu décide de l’affecter comme prison d’Etat.
De célèbres intellectuels, comme le marquis de Sade ou Voltaire, y sont prisonniers. Le mythe de l’homme au Masque de fer renforce la légende noire d’une prison symbolisant la puissance de l’arbitraire monarchique. Le 14 juillet 1789, elle est prise par les Parisiens.

A l’occasion du Bicentenaire, retour sur la prise de la Bastille

 

Un rappel historique en images

En 1949, à l’occasion du 160e anniversaire de la prise de la Bastille

En 1958, cette émission revient sur l’histoire de la place

C’est sur la place qu’a lieu le premier bal populaire du 14 juillet, pendant la Révolution. Elle accueille aussi la guillotine, en 1794.
C’est en 1840 qu’est inaugurée la colonne de Juillet, voulue par le roi Louis Philippe pour commémorer les Trois Glorieuses : les journées révolutionnaires de 1830.

L'arrivée du chemin de fer, place de la Bastille...

En 1859, la gare de la Bastille est inaugurée. Elle fonctionne jusqu’en 1969, et relie la banlieue est à la capitale par la ligne de Vincennes. A l’arrêt de l’activité ferroviaire, la gare sert de lieux d’expositions artistiques avant d’être détruite, en 1984, pour laisser la place à l’opéra. 

L’arrivée en train à la gare et l'histoire du quartier depuis le génie de la Bastille

La gare transformée en centre d’expositions 

La gare est également utilisée comme grande braderie

La construction de l'opéra

A la place de la gare, c’est un opéra qui est construit. Décidé en 1982 par le Président François Mitterrand, le nouveau bâtiment, imaginé par l’architecte Carlos Ott, est inauguré pour les festivités du bicentenaire de la Révolution, en 1989. 

L'opéra fait partie d'un vaste projet musical pour Paris, présenté par Jack Lang

Les débuts des travaux

Les innovations technologiques

Ce projet inscrit au cœur du Paris historique ne se fait pas sans rencontrer de vives difficultés. L’architecture et le coût du projet sont décriés. De plus, le bâtiment rencontre de nombreux problèmes d’entretien et divers incidents techniques. 

Polémiques sur l'architecture

Problèmes de construction et de finition

François Mitterrand avoue préférer le projet concurrent

Un lieu de rassemblement populaire

Le lieu fait partie, à l’instar de la République et de la Nation, des places de Paris où se rassemblement de vastes mouvements citoyens.

Revue militaire et défilé du 14 juillet 1946

L'arrivée de la marche des Beurs en 1983

Le départ de la Gaypride en 1991

Le renouveau du quartier

Avec la construction de l’opéra, le quartier a bien changé depuis les années 1990. La rue du Faubourg Saint Antoine et ses abords ont été grandement réhabilités. La traditionnelle activité économique, tournée vers l’ébénisterie et les métiers du meuble est en concurrence aujourd’hui avec d’autres secteurs, comme la mode. 

En 1995, la réhabilitation du Viaduc Daumesnil, transformé en « Viaduc des Arts », est un nouvel élément dans le renouveau quartier. Les arches sont transformées en ateliers et boutiques pour les artisans, tandis que les anciennes voies sont transformées en « coulée verte » reliant la place de la Bastille à Vincennes.

Rédaction Ina le 21/04/2016 à 17:16. Dernière mise à jour le 12/12/2017 à 13:59.
Histoire et conflits Architecture