La passion du poker

Redaction Ina le 18/02/2015 à 10:17. Dernière mise à jour le 23/02/2016 à 10:25.
Vie sociale
Passion poker

La Finale du Winamax Poker Tour se déroule à Paris du 3 au 8 mars 2016, dans le cadre prestigieux du Cercle Clichy Montmartre. Longtemps resté confidentiel avant de devenir tendance, le poker est désormais populaire. Entre loisir, passion et argent. Zoom sur ce jeu addictif.

poker2

Le Poker, c'est tendance!

Autrefois réservé aux initiés arborant cigare et whisky, depuis les années 2000, le poker est devenu un véritable phénomène de société très tendance. Célèbre ou anonyme, jeune ou vieux, homme ou femme, chacun s'y adonne avec la même passion.

Le poker est un mélange de stratégie, d'intuition, de chance et de bluff. Chez soi, entre amis, dans des cercles, sur le net et pourquoi pas en compétition, ce jeu est prenant à la limite de l'addiction parfois. Portraits de joueurs passionnés.

Un jeu sulfureux?

La pratique du poker est mal encadrée et peu parfois entraîner des dérives.

De la fièvre du jeu…

...À l'addiction!

L'appât du gain, la facilité d'accès via Internet : attention, compulsion en vue!

Les pratiques illicites sont quelquefois associées au monde du poker. En 2011, trois cercles parisiens, dont le Cercle Wagram, sont soupçonnés de blanchiment d'argent et ferment leurs portes sur ordre de justice.

Poker et show-bizz

Le poker c'est également un gros business souvent relayé par les people qui se retrouvent dans les cercles de jeux de prestige.

Les stars jouent parfois pour la bonne cause, à l'instar de ces huit célébrités réunies à une table de poker en marge du festival de cannes en 2008. Bluffer: trop facile pour des acteurs! Après une partie de quatre heures, c'est la française Alice Taglioni qui remporte la mise et la reverse à une association caritative.

Le poker a également la côte chez les sportifs. Quand on a été ballon d'or, on peut aussi devenir "jeton d'or"! De nombreux champions brillent également sur les tapis verts: Rafael Nadal, Ronaldo ou Jean-Pierre Papin. Les sites de jeux n'hésitent pas à en faire leurs ambassadeurs.

Vivre du poker

Certains petits génies du bluff parviennent à vivre de leur passion. Patrick Bruel a été le premier à revendiquer son statut de "pro" du jeton. Depuis, d'autres l'ont rejoint comme Elky, un jeune joueur professionnel qui parvient à gagner jusqu'à 50 000 euros par mois et sillonne la planète à longueur d'année.

Frissons, suspens, adrénaline, de quoi séduire les filles qui ne sont pas les dernières à tenter leur chance dans les grands tournois mondiaux. Portrait d'une jeune alsacienne prénommée Gaëlle.

Autre champion, le Toulousain Sylvain Loosli qui rêve de remporter le titre de champion du monde à Las Vegas.

Des tournois locaux aux championnats mondiaux

poker1

Pour les passionnés, le poker rime tournois. Quelque soit son niveau, chaque joueur se prend à rêver de gros gains et pourquoi pas du titre de champion du monde?

En 2004, Paris accueillait le "World Poker Tour", un certain Patrick Bruel, ancien champion du monde couronné à Las Vegas, y participait.

Retransmis à la télévision, près de cinq millions de téléspectateurs allait suivre cet événement.

Mais pour débuter, mieux vaut participer à un tournoi de moindre ampleur comme le "France Poker Tour"? 

Ces compétitions permettent de rencontrer les plus grandes stars du poker mondial et parfois d'arracher le bracelet d'or et diamant, équivalent de la ceinture en boxe. Les reconnaitrez-vous derrière leurs casquettes, lunettes noires et casques vissés sur les oreilles?