La minijupe

Redaction Ina le 07/07/2014 à 14:13. Dernière mise à jour le 28/09/2016 à 11:12.
Economie et société Mode et design

La journée mondiale de la minijupe a été créée en 2015 par des femmes tunisiennes. Ce symbole de la libération féminine est né à Londres en 1964 mais il faut attendre un an, en février 1965, pour qu'André Courrèges la lance en France. Qui l'a créée? Quel a été son impact dans la société? Quelles ont été ses plus célèbres ambassadrices? Réponse en images.

minijupe620-1

Londres : capitale de la minijupe

Les années 60 et l'avènement de la génération du "baby boom" créent une véritable consommation de masse. Les jeunes deviennent un marché attrayant qu'il faut satisfaire. En 1963, une enquête de l'INSEE souligne que les plus fortes dépenses en vêtements par habitant sont réalisées par les jeunes de 15 à 20 ans : "Quand les cheveux s'allongent, les jupes rétrécissent".

Chez les filles, la grande mutation passe par la mise en valeur du corps et des jambes en particulier : l'heure de la minijupe a sonné !

Confection de la mini jupe, 1966 (document muet)

Cette jupe courte au dessus du genou naît en 1964 à Londres dans l'atelier d'une jeune styliste avant-gardiste : Mary Quant.

Mary Quant à Paris, 1968

Elle invente le "Chelsea look". Dans cette interview de 1966, la créatrice explique avec humour que les jambes des Anglaises sont sans doute plus belles que celles des Françaises. A vous de juger!

Le Chealsea look, 1966

Mary Quant est persuadée que sa minijupe deviendra un jour un classique porté par les femmes de tout âge. C'est un succès immédiat chez les jeunes anglaises et françaises. Reportage en 1967.

La mode pop, 1967

Dans la capitale très british, le petit bout de tissus n'est pas loin de supplanter le chapeau melon. Shocking !

Londres et la mode, 1967

Plus étonnant. En 1976, des économistes britanniques affirment que les cours de la Bourse varient en même temps que la longueur des ourlets.

minijupe312

Ils réclament le retour des "miniskirts"

Mini jupe et cours de bourse, 1976

Dignité ou indignation?

En France, le puritanisme est encore bien présent et le jour où une speakerine ose montrer ses genoux… on la renvoie ! Son nom Noëlle Noblecourt.

Noëlle Noblecourt, 1969

En 1993, l'ancienne présentatrice de Télé-Dimanche donne sa version de sa révocation par Raymond Marcillac. Et si la jupe n'était qu'un prétexte?

Noëlle Noblecourt s'explique, 1995

Alors dignité ou indignation? A partir de combien de centimètres ce vêtement devient-t-il indécent?

De la mini à la micro jupe, 1967

Dans la rue, les uns s'extasient, les autres s'insurgent.

Minijupes dans la rue et réactions, 1966

La province rejoint rapidement la capitale en matière de mode. Incursion dans les rues de Besançon.

Les mini jupes à Besançon, 1966

Le règne de la minujupe

Désormais, être à la mode c'est montrer ses gambettes sans complexe.

Les grands couturiers se penchent à leur tour sur ce succès inattendu. André Courrèges présente en mars 1965 une ligne courte qui provoque de nombreuses réactions.

La mode Courrèges, 1965

Quid des porte-jarretelles très en vogue à l'époque? Qu'à cela ne tienne. Louis Ferro présente des bas qui tiennent seuls et s'adaptent à la longueur voulue.

Les genoux dans le vent, 1966

La minijupe devient l'emblème d'une génération de jeunes femmes libres et fières de leur corps. Et les hommes,  qu'en pensent-ils? Certains sont perplexes.

Pierre Dumayet et Pierre Sabbagh à propos des mini jupes, 1966

D'autres, à l'image de Georges de Caunes, apprécient…

Georges de Caunes présente la mode, 1966

Minijupe, mini succès?

Le mot "minijupe" fait son entrée dans les dictionnaires français dès 1966. Les vedettes deviennent ses plus belles ambassadrices.

Françoise Hardy, du haut de ses 1m72, assume sa tenue très mini. Timide certes, mais élégante!

Française Hardy, 1967

Pour France Gall, le "mini" met aussi bien en valeur les grandes que les petites. Elle l'explique à Serge Gainsbourg.

France Gall et Serge Gainsbourg, 1968

Quant à Brigitte Bardot, elle restera à jamais sa plus ensorcelante prêtresse.

Brigitte Bardot "Harley Davidson"; 1968

minijupes312