La loi Evin, c'était comment avant ?

Redaction Ina le 01/02/2007 à 00:00. Dernière mise à jour le 25/10/2017 à 17:05.
Médecine, Santé Vie sociale
La loi Evin

La loi Evin relative à la lutte contre le tabagisme et l'alcoolisme fête ses 25 ans. Il a cependant fallu attendre le 1er janvier 2008 pour qu'il soit interdit de fumer dans un lieu public. Rétrospective en vidéos de l'avant Evin.

Voilà une scène qui nous paraît impensable aujourd'hui ! En 1978, Juliette Berto fait fumer une fillette de 11 ans sur un plateau de télé !

La loi Evin relative à la lutte contre le tabagisme et l'alcoolisme a introduit la notion de tabagisme passif, instauré des espaces non fumeurs, réglementé la publicité concernant la vente d'alcool et de cigarettes. Il a cependant fallu attendre le 1er janvier 2008 pour qu'il soit impossible de fumer dans un lieu public.

Loi Evin décryptage, 1992

C'était comment avant la loi Evin ?

Le club des fumeuses de pipes, 1957

Les méfaits du tabagisme, 1971

Vers l'interdiction totale

Le 9 octobre 2006, le verdict tombe : il sera désormais totalement interdit de fumer dans les lieux publics. L'interdiction se fait en deux temps. D'abord, dès le 1er février 2007, ce sont les restaurants, les lieux de travail, les établissements de soins, scolaires, les maisons de retraite ou les prisons qui sont concernés. Les bars, tabacs et discothèques ont bénéficié d'un sursis de quelques mois, mais à partir du 1er janvier 2008, eux aussi doivent se mettre au diapason.

En novembre 2006, les buralistes manifestent contre cette mesure, notamment l'interdiction de fumer dans les bars-tabac.


Cette interdiction de fumer s'inscrit dans une lutte contre le tabagisme menée par le gouvernement. En effet, chaque année, le tabac est responsable de 60 000 décès en France, dont 3000 à 5000 pour le seul tabagisme passif. Alors enfin une mesure qui bouleversera les habitudes des Français ?

Simone Veil évoque son passé de fumeuse et ce qui l'a poussé à arrêter de fumer. Les preuves de la dangerosité du tabac. 1977.

Un changement dans les habitudes ?

Selon un sondage Niquitin/Ifop, réalisé en septembre 2006, plus des trois quarts des fumeurs (79 %) estimaient qu'ils s'abstiendraient de fumer tout au long d'un repas au restaurant. « Nous ferons comme en Angleterre » prévoit Anne-Sophie Blanc, 47 ans, vendeuse. « Nous sortirons dans le froid, avec notre grosse doudoune, notre verre à la main et notre cigarette. Nous nous adapterons ».

Oui, mais si le trottoir est non fumeur ? C'est ce qu'imagine l'équipe de la caméra cachée en 1982

S'adapter, voilà le maître mot pour la plupart des fumeurs, qui prennent alors la nouvelle avec un relatif optimisme. « Il y a dix ans, cette mesure m'aurait choquée » confirme Cécile Guilain, 36 ans, comptable. « Aujourd'hui les mentalités ont changé : ce sont les fumeurs qui embêtent les non fumeurs et non plus l'inverse. »

En 1972, l'éventualité d'une interdiction de fumer dans un lieu public avait fait l'objet d'un poisson d'avril ! C'était alors IMPENSABLE !

Pourtant, près d'un fumeur sur deux estime que l'interdiction totale de fumer dans les lieux publics l'incitera à réduire ou à arrêter sa consommation. C'est le cas de Jean-Luc Gibault, 50 ans, guichetier : « A partir du moment où on aura de moins en moins le droit de fumer, forcément la consommation de cigarette va se réduire d'elle-même. On pensera donc peut-être à s'arrêter. C'est une motivation supplémentaire, en plus de celle qu'on a déjà à cause de l'augmentation du prix du tabac. »

Cancer et tabac, 1996

Les méthodes pour arrêter

Opération dernière cigarette dans une cure de désintoxication en 1975

Comment arrêter de fumer, 2000

Alors s'adapter… ou arrêter ? Déjà plus d'un fumeur sur trois (37%) envisage d'avoir recours aux substituts nicotiniques. Mais si la perspective de patch ou de chewing-gum en masse semblent peu convaincante, les fumeurs peuvent désormais se tourner vers de nouvelles techniques, plus ou moins reconnues. Certes, la bonne vieille volonté reste peut-être l'arme la plus efficace pour certains, mais d'autres auront sans doute besoin d'un petit coup de pouce.

S'arrêter de fumer, le parcours du combattant... en 1993

Quelques exemples : l'hypnose. Chez soi avec un CD, ou chez un spécialiste en une heure, l'hypnose cherche dans l'inconscient les raisons de la dépendance. Et y remédie. L'acupuncture, elle, désensibilise physiquement à la cigarette. En plantant des aiguilles dans les endroits qui commandent l'envie de fumée, l'acupuncteur annihile progressivement toute envie. Enfin, le petit dernier : un vaccin existerait qui permettrait d'arrêter radicalement de fumer. Pratiqué dans une clinique du sud de la France, son efficacité n'a pas encore été homologuée à l'échelle européenne…

En 2009, un inventeur met au point la première cigarette électronique... il espère bien la vendre à tous ceux qui souhaitent arrêter de fumer en douceur...

Pour aller plus loin

Demain j'arrête de fumer par Marcel Amont

Serge Gainsbourg chante Pas long feu

Radioscopie de Philippe Boegner en 1978 dans laquelle il évoque son cancer de la gorge (audio)

A la bonne heure : le tabac (1977) Simone Veil commence à évoquer la possibilité d'une interdiction de fumer dans les lieux publics