L'Institut Pasteur a 130 ans. Inauguré le 14 novembre 1888 par le président Sadi Carnot, l'établissement a été à l'origine de nombreuses découvertes scientifiques. Il est aussi un véritable musée...

"Une bonne adresse du passé qui nous conduit 25 rue du docteur Roux à Paris. Cette adresse ne serait-elle pas celle de l'Institut Pasteur ?"

Nous sommes au 25 rue du docteur Roux. La bâtiment est facilement reconnaissable. A l'entrée trône une statue de Jean-Baptiste Jupille (la seconde personne vaccinée contre la rage) mordu par un chien. Il deviendra par la suite laborantin, concierge puis enfin gardien-chef du célèbre établissement.

Dans l'émission "Les bonnes adresses du passé" diffusée sur l'ORTF en 1962, le journaliste Jean-Jacques Bloch et la conservatrice madame Wrotnowska nous ouvraient les portes de l'Institut Pasteur. A l'intérieur, un véritable musée. D'ailleurs, Louis Pasteur y a habité pendant les dernières années de sa vie. L'appartement a été laissé tel quel comme le laissait entendre la conservatrice : "Tout est conservé exactement à sa place. Chaque souvenir. Mais des pièces réserves, des offices, ont été transformés en centre de documentation, d'archives."

Dans une partie de l'Institut, une chambre d'amis a été transformée. Plus de mille objets sont exposés dont des instruments scientifiques, des éprouvettes, qui n'ont pas bougé depuis 70 ans. Louis Pasteur décède le 28 septembre 1895 mais son corps est transféré de Notre-Dame à la crypte de l'Institut Pasteur en 1896, qu'il est possible de visiter.

Au fil des années, l’Institut a permis d’importantes avancées scientifiques. L’organisation a été la première à isoler le virus du SIDA en 1983 et à découvrir de nombreuses avancées sur la tétanos, la tuberculose ou encore la fièvre jaune.

Rédaction Ina le 08/11/2018 à 13:44. Dernière mise à jour le 13/11/2018 à 10:05.
Sciences et techniques